Kôryûji   広隆寺

Date de publication :
Le temple Kôryû-ji abrite encore aujourd’hui plusieurs trésors nationaux du Japon.

Le temple Kôryû-ji abrite encore aujourd’hui plusieurs trésors nationaux du Japon.

Le temple Koryûji à Kyoto, est considéré comme le plus ancien temple de la ville et fut bâti au début du VIIe siècle.

Le temple Koryûji à Kyoto, est considéré comme le plus ancien temple de la ville et fut bâti au début du VIIe siècle.

Prendre les taureaux par les cornes !

Un édifice bouddhique qui malgré la trace du temps a pu conserver nombre de pièces appartenant aujourd’hui au Trésor National japonais.

Considéré comme le plus ancien temple de Kyoto, le Koryûji fut bâti au début du VIIe siècle. Subissant les assauts des incendies de 818 et 1150, il fut reconstruit plusieurs fois. Aujourd’hui le temple expose un nombre important d’objets dont des statues du Bouddha, témoignant de la richesse culturelle de l’époque.

L’un des plus célèbres est une image en bois représentant le bodhisattva Maitreya, assis en une pose contemplative et rêveuse appelée "Hōkan Miroku". C’est une des rares pièces ayant survécu aux nombreux incendies et fut d’ailleurs classée comme Trésor National au Japon en 1951. Haute de 123 centimètres, cette représentation d’un Bouddha au sourire doux et à l’expression paisible est célèbre dans le pays et fut même encensée par le philosophe allemand Karl Jaspers (1883-1969) lors d’un voyage à Kyoto pour la perfection de sa représentation et la force émanant de sa posture. La majeure partie des pièces d’art se trouve dans le musée Reihoukan et au Keigu-in (Trésor National), situés juste à côté du temple.

Le temple est connu de plus pour son Festival de taureaux qui se tient traditionnellement en juin mais qui est actuellement suspendu. Nul sang dans ces combats. Ces festivités, très souvent annulées, s’apparentent à des « combats de sumo de taureaux » : les bêtes cherchant à se pousser au delà d’une certaine limite tracée au sol.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs