Accueil > Kyoto > Kurama no Hi Matsuri - 鞍馬の火祭り

Kurama no Hi Matsuri
鞍馬の火祭り

Kurama Matsuri

Procession avec les torches enflammées pour le Kurama Matsuri.

Kurama Matsuri

Exposition des torches utilisées pour le Kurama Matsuri.

Kurama Matsuri

Les porteurs des torches enflammées.

Festif brasier

Un matsuri (festival) tout en flammes et en lumières, à découvrir dans le charmant village montagneux de Kurama, à une demi-heure du centre de Kyoto.

«Hi» signifie «feu» en japonais mais vous pouvez le deviner seul en vous rendant au matsuri de Kurama le 22 octobre. C’est certainement le plus impressionnant des festivals aux alentours de Kyoto. Les festivités débutent à 18h : des bûchers, ou kagaribi sont allumés devant les maisons du village, dont les occupants exposent des trésors de famille pour l’occasion. Puis, enfants et adultes parcourent en tenue traditionnelle la rue principale du village avec sur leur dos des torches de pin, les taimatsu, confectionnées par leurs soins. La taille et le poids des torches sont proportionnels à l’âge de la personne qui la porte. Les plus grosses pèsent plus de 80 kg et mesurent jusqu'à 5 mètres de long! A la fin des festivités, un sanctuaire portatif, ou mikoshi, qui héberge plusieurs divinités est porté au cœur du village.

Aux origines du festival

L'ancienne capitale Heian, actuelle Kyoto, en proie aux guerres de clans, subit en 940 un violent tremblement de terre. Afin de protéger la capitale de nouveaux désastres, l’empereur décida de transférer le sanctuaire de la divinité Yuki Myojin, protectrice de la cour impériale, à Kurama, plus au nord. Le nord était alors considéré comme la porte d'entrée des démons et autres esprits malfaisants. Des feux auraient été allumés sur la route par les habitants, afin d’éclairer le passage de la divinité et accompagner la procession impériale.

Une journée festive

Le 22 octobre rassemble un autre matsuri, le Jidai matsuri (fête historique) qui lui se déroule la journée. Si vous souhaitez assister aux deux, après vous être rendus au festival, prenez le petit train de la ligne Heiden aux alentours de 17h, qui mène au village de Kurama, à trente minutes environ depuis la gare de Demachiyanagi. Pensez à prendre des vêtements chauds, car Kurama est situé dans les montagnes au nord de Kyoto où le climat y est plus froid et plus humide. Lors du retour vers Kyoto, armez-vous de patience car la petite gare de Kurama est prise d’assaut une fois les festivités terminées.


Moyenne de 2,6 pour 3 notes

mathieu

"pas pour nous.."

Avis écrit le 14 février 2017
je ne vais pas etre aussi dur que les 2 précédents commentaires mais de toute evidence les touristes n ont pas leur place a ce matsuri.. j y etais allé tout spécialement pour voir le feux d artifice au dessus des temple a minuit mais deja, le dernier train par a 11h, tu sens comme on ne te veut pas ?, et surtout, on te previent qu il y a une heure de queue donc, ben tu essaye de prendre celui de 10h en faisant donc la queue des 9h.. le festival en lui meme est tres sympa, vraiment authentique mais la securité (qui en fait est inexistante, j ai failli prendre feu, oui, littéralement) est limite agressive; j ai meme une video ou on en voit un pousser violemment une pauvre femme qui filmait alors qu elle n etait pas plus avancée que les autres.. bref, un matsuri ou l on ne veut pas de gaijin.

Shinji

"N'y allez pas!"

Avis écrit le 27 octobre 2015
J'ai vécu la même mauvaise expérience que Kevin ... Après avoir passé la journée à marcher dans Kyoto, l'idée de se relaxer dans un festival pour reposer nos jambes semblait parfaite ... et ce fut le coup de grâce! Cependant, j'ai l'impression que c'est la 1ere année où le festival se déroule de la sorte car même les touristes japonais semblaient surpris de la tournure des événements.

Kevin

"6h de frustration"

Avis écrit le 22 octobre 2015
Y aller: 40 minutes d'attente dans la foule, 45 minutes de train compressé, et 30 minutes pour sortir de la gare jusqu'au début des hostilités. Sur place: 40 secondes de visibilité sur un parcours de 15 minutes dans une foule oppressante, avec des policiers tous les 5 mètres pour vous hurler d'avancer, du staff non déguisé un peu partout, des personnes qui poussent... Y voir quelque chose est inespéré, et le peu à voir ne mérite pas de supporter la frustration générée. Les restaurants sont rares, pleins et assez onéreux. Vous n'y trouverez pas de magasin, distributeur ou autre lieu pour manger. En partir: il n'existe aucun raccourci, le demi tour est impossible, la gruge à la française n'existe pas, et le retour est aussi long, voir plus long que l'aller. Ne vous y aventurez que si vous n'avez rien à faire, et encore.

Tous les articles sur Kyoto

Sources thermales & bains publics

Kurama no Hi Matsuri
鞍馬の火祭り

Adresse :

Yuki-jinja et dans le village de Kurama

Horaires :

le 22 octobre (maintenu même en cas de pluie)

Accès :

le temple de Yuki-jinja est accessible à pied à partir de la station de Kurama, elle-même à environ 30 minutes de la station Demachi-Yanagi sur la ligne Eizan Dentetsu Kurama. La station Demachi-Yanagi est à environ 15 minutes de la station JR Kyoto

Site web: http://www.tourisme-japon.fr/decouvrez-le-japon/festivals-et-manifestations/octobre/item/264-festival-du-feu-de-kurama

Et aussi ...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.