Excursion à Kurama   鞍馬

Date de publication :
Kurama

Sanctuaire Ôsugi-gongen à Kurama.

Le funiculaire pour atteindre sans effort le sommet du Mont Kuramayama près de Kyoto.

Le funiculaire pour atteindre sans effort le sommet du Mont Kuramayama près de Kyoto.

Le toit du Kurama-dera
Kurama

Promenade à Kurama.

Kurama : promenades et randonnées près de Kyoto

« La veille encore à Kurama, nous étions montés vers le ciel sans prononcer le moindre mot, les mains nouées, rivés aux arbres immenses, saoulés d’azur et de lumière. »

Olivier Adam in Kyoto Limited Express.

Kurama est une petite montagne au nord de Kyoto, qui constitue, grâce à son agréable chemin de randonnée dans la forêt, une belle excursion lors d'un séjour à Kyoto.

Les maisons de quartiers résidentiels se succèdent et la métropole s’éloigne... Derrière les premiers reliefs se laisse deviner la montagne. Plus verte, plus grise, la banlieue défile le long de la ligne Eizan qui mène à Kurama, au nord de Kyoto. Mi randonnée, mi promenade, ce petit village doit son nom au Mont Kuramayama, dont le sommet culmine à 542 mètres, et qui offre quelques temples et un agréable chemin de randonnée. Kurama est ainsi une excursion d'une journée très populaire depuis Kyoto, pour une parenthèse rafraichissante en pleine nature.

Au sommet du fameux mont se visite le Kurama-dera, un temple édifié en 770, appartenant autrefois à l’école bouddhique Tendai, devenu indépendant au XXème siècle sous l’aile de l’école Kurama Kyô. Le temple a connu de nombreux incendies au cours de son histoire, mais ses statues et autres biens qu'il abrite ont toujours pu être sauvés et sont aujourd’hui devenus des trésors nationaux, reconnus par l’État. Le temple se visite moyennant 300 yens l'entrée (environ 2€40).


Comment aller de Kyoto à Kurama?

Pour accéder au village de Kurama depuis le centre de Kyoto, il vous faudra emprunter un petit train unique en son genre, sur la ligne Eizan Kurama. La ligne Eizan se sépare en deux branches à la station Takaragaike, attention donc à bien emprunter un train en direction de Kurama. Depuis la station Demachiyanagi, le trajet dure 30 minutes et coûte 430 yens (environ 3€80).

Descendez au terminus, à la gare de Kurama. Tout juste sorti de la station, un immense Tengû, le célèbre dieu au long nez, vous accueillera. Les Tengû sont souvent considérés comme des kami (divinités shintô) bienveillants.

Kurama

Chemin vers le sommet du mont Kurama

Kurama-dera

Vue depuis l'esplanade principale du Kurama-dera

Kurama

Racines apparentes des cèdres à Kurama

Randonnée jusqu'au sommet du Mont Kurama

Déjà le chemin pentu se profile et déjà la petite ascension sur le mont commence. Si vous préférez garder des forces, vous pouvez prendre un funiculaire qui mène presque au sommet pour 200 yens, mais la randonnée n’est pas très exigeante et si jolie. Elle commence rapidement, son début étant marqué par la magnifique porte Niomon, puis par un petit sanctuaire shinto, le Yuki-jinja et son immense cèdre.

L'ascension vers le sommet se fera le long de sentiers rythmés par des escaliers, des ponts, des lanternes, des ruisseaux, le tout entre les arbres... Après un peu moins d'une heure, vous découvrirez enfin le honden, pavillon principal du complexe Kurama-dera. Vous pouvez ensuite choisir de continuer la marche toujours plus haut, au milieu de pins gigantesques et de petits ruisseaux, le long d'un sentier qui conduit au petit sanctuaire Yoshitsune Sekurabe-ishi. C'est dans ses environs que vous pourrez déambuler entre les racines apparentes des cèdres, un phénomène appelé Kinone Michi. Elles appartiennent entre autres au Ôsugi-gongen, un très ancien et célèbre cèdre. On raconte que les samouraïs de la région venaient s'entrainer ici, pour apprendre à ne pas tomber durant un combat...

Une fois là-haut, l’excursion peut encore être poussée jusqu’au hameau de Kibune et son sanctuaire Kibune-jinja par une randonnée balisée d’une trentaine de minutes, sur l’autre versant.

Profiter du onsen de Kurama

Mais rien n’empêche de prévoir une redescente une fois le sommet du Kuramayama atteint, pour se ressourcer au magnifique Kurama onsen, source chaude très bien tenue qui fait aussi office de ryokan, à moins de dix minutes à pied de la gare le long de la rue principale de Kurama. 

Vous pourrez profiter de l'eau chaude dans un bain extérieur, avec une splendide vue sur les collines alentour. 

L'entrée pour le bain extérieur coûte 1000 yens (8€10) par personne. Une location de serviette est possible moyennant 400 yens (3€20) - pensez aussi à prévoir une pièce de 100 yens pour les casiers.

Kurama onsen

Le bain extérieur de Kurama Onsen.

Le Festival de Kurama

Et si par bonheur vous découvrez la région à l’automne, aux alentours de fin octobre, ne manquez pour rien au monde le spectaculaire et réchauffant de Kurama-no-hi Matsuri, festival très impressionnant lors duquel des feux gigantesques sont allumés un peu partout dans la ville et où défilent également des hommes porteurs de torches autour du sanctuaire Yukijinja.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs