Kyo Odori   京をどり

Date de publication :
Kyo Odori

Les geishas entre en scène pour le Kyo Odori.

Le show des geiko

Le rideau se lève sur des poupées de porcelaines. Le Kyo Odori célèbre l'arrivée du printemps par des chants et des danses qu'exécutent les geiko (geisha) et les apprenties, les maïko.

Les faisans dorés des boiseries qui ornent le théâtre Miyagawachô accueillent les spectateurs. Le noir des susoshiki (longs kimonos rembourrés dans le bas pour la danse) tranche avec le teint d'albâtre des jeunes aspirantes maïko. Les fleurs de cerisiers succèdent aux fleurs de pruniers, les kimonos rose-pêche se mêlent aux kimonos bleu lavande.

Comprendre le japonais importe peu. L'émotion esthétique qui naît de la beauté des mélodies et des chorégraphies efface sans effort la barrière de la langue. Une expérience unique pour découvrir l'âme vibrante de Kyoto.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs