Kyoto-gosho   京都御所

Date de publication :
Kyoto-gosho

Devant le palais impérial de Kyoto.

Le palais impérial, Kyoto-gosho, demeure secondaire de l'empereur.

Le palais impérial, Kyoto-gosho, demeure secondaire de l'empereur.

Mon voisin Akihito

Empereurs, impératrices, princes et concubines logèrent durant des siècles derrière les murs du Kyoto-gosho. Aujourd'hui résidence secondaire du souverain, l'ancien palais impérial accueille les visiteurs et les transporte au plus près des fils du ciel.

Edifié en 794, le château fut détruit par les flammes puis reconstruit à de nombreuses reprises, dont six fois durant la seule période Edo (1604-1868). Les bâtiments actuels datent de 1855. Lors de la restauration Meiji de 1868, Kyoto perdit son statut de capitale au détriment de Tokyo où la famille impériale déménagea alors. Cependant, le couronnement des empereurs YOSHIHITO (ou TAISHO de son nom de règne 1879-1926) et HIROHITO (ou SHOWA, 1901-1989) eurent lieu ici. L'empereur actuel, AKIHITO, fut le premier à choisir Tokyo pour son accession au Trône du Chrysanthème.

Cet emblématique symbole du pouvoir se trouvait dans le Shishinden. Cette salle de trente-trois mètres sur vingt-trois, coiffée d'un toit en pignon, est la pièce d'honneur du complexe. Son escalier principal donne sur le dantei, cour de graviers gris où deux arbres déploient leurs branches. Le cerisier (sakura) à l'Est et l'oranger (tachibana) à l'Ouest gardent la mémoire des cérémonies passées.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs