Les temples Hongan-Ji   西本願寺

Date de publication :
Nishi Hongan-Ji

Salle de réception du Nishi Hongan-Ji

Pavillon des nuages flottants

Pavillon des nuages flottants à Nashi Hongan-Ji

Higashi hongan-Ji

Temple Higashi hongan-Ji

Les temples Hongan-Ji

À Kyoto, les temples Nishi Hongan-Ji et Higashi Hongan-Ji représentent la branche bouddhiste Jodo. Tous deux édifiés au XVIè siècle, ils forment une paire et sont situés à une centaine de mètres l’un de l’autre.

Le temple Nishi Hongan-Ji

Le "Temple du vœu originel de l'ouest" est le plus petit des deux mais aussi le plus intimiste. Il est en outre classé au patrimoine mondial de l’Unesco, contrairement à son grand frère de l’est. Peu connu des touristes, il est par ailleurs gratuit et fut fondé durant l’ère Kamakura (1185-1333). Il représente l’école bouddhiste Jôdo-Shinshû, aujourd’hui très populaire au Japon, créée par le moine Shinran. Le temple fut d’abord édifié à Osaka, puis déménagé et reconstruit à Kyoto en 1591.

Rescapé d’un incendie en 1617, le Goei-do est le bâtiment principal dédié au fondateur, qui fut achevé en 1636. Ses dimensions, 62 mètres de long par 48 mètres de large, en font un des plus grands bâtiments sacrés de la ville. Le complexe comporte en outre des salles de réception traditionnelles, avec tatamis et portes coulissantes, mais aussi de superbes lanternes ainsi que des plafonds de bois sculptés.

Lire aussi : Le Bouddhisme au Japon

Temple Nishi Hongan-Ji

Temple Nishi Hongan-Ji

Porte Karamon

Porte Karamon


La cloche du temple est elle abritée dans une petite tour (shoro). Ne manquez pas non plus la splendide porte chinoise peinte, la Karamon, datant elle du XVIè siècle. Cette dernière est décorée selon les codes de la période Momoyama (1573-1603), et fut transférée depuis le château de Fushimi en 1618.

La visite est complétée par le charmant Pavillon des Nuages Flottants, au sud-ouest, mais aussi par la présence d’un ginko séculaire dans l’enceinte, dont le feuillage prend des nuances dorées en automne.

Le temple Higashi Hongan-Ji


Le temple Higashi Hongan-Ji se trouve à l’est du Nishi Hongan-Ji, sur l'avenue Karasuma-dori. Comme son alter ego, il appartient à la secte bouddhiste Jodo. Il est néanmoins plus récent que lui, puisqu’il a été construit en 1602, date à laquelle le shogun Tokugawa Ieyasu scinda la secte en deux entités. Il a cependant subit de nombreux incendies, d’abord en 1617 puis en 1864 et 1895. C’est pourquoi les structures datent majoritairement du début du XXè siècle. L’ensemble impressionne par la taille des lieux et des bâtiments, ainsi que par un travail minutieux des ornements du bois.

Temple Higashi Hongan-ji

Temple Higashi Hongan-ji

Le bâtiment principal est unique : il possède le plus grand toit en bois au monde. Avec ses dimensions impressionnantes - 76 mètres de long par 58 de large et 38 de haut - la structure semble interminable, et il s’agit d’ailleurs d’un des plus grands temples de Kyoto. Il abrite une vaste salle à tatamis qui accueille les visiteurs et les dévots.


Le visiteur est également accueilli par une grande porte typique de l’architecture japonaise, appelée Goeidô-mon, elle aussi en bois sculpté, décorée de dorures.

Pour compléter la visite, vous trouverez à quelques centaines de mètres du Higashi Hongan-Ji le jardin qui lui est rattaché, le Shosei-en. Méconnu mais charmant, il propose une déambulation le long des maisons de thé, autour d’un large étang, moyennant une entrée de 500 yen (3,50 euros).

À lire : Les parcs et jardins japonais

La visite des deux complexes se révèle rafraichissante, à l’écart de l’agitation des temples plus touristiques de la ville comme le Pavillon d’Or ou le Kiyomizu-dera.


Porte du Higashi Hongan-Ji

Porte du Higashi Hongan-Ji

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs