Le sanctuaire Iwashimizu Hachiman-gū   石清水八幡宮

Date de publication :
Iwashimizu Hachiman

Bâtiment principal du sanctuaire

L'immense complexe du Mont Otokoyama

Au sud de Kyoto se trouve le sanctuaire shinto Iwashimizu Hachiman, édifié dans la ville de Yawata sur le Mont Otokoyama. Classé Trésor National, il mérite une visite si vous êtes de passage à Kyoto ou Osaka.

Le grand sanctuaire des Empereurs

Du fait de sa position excentrée, le sanctuaire Iwashimizu Hachiman reste relativement peu connu, et donc épargné du tourisme de masse. Niché au cœur d'une immense forêt au sommet d'un mont, il promet pourtant une découverte riche le temps d'une après-midi. Il revêt d'ailleurs une grande importance au sein des sanctuaires shinto du pays, car il est un des trois grands sanctuaires dédié à Hachiman, kami de la guerre et protecteur du pays.

Sa fondation remonte à 859, sur ordre de l'Empereur Seiwa Tenno, suite à un oracle dans lequel Hachiman avait exprimé le désir d'être à proximité de Kyoto afin de veiller sur la ville et la famille impériale. Le lieu sera fréquenté régulièrement par les différents empereurs qui viendront y prier pour demander la protection d'Hachiman, surtout durant les festivals. Jusqu'en 1868, Iwashimizu est aussi un "sanctuaire-temple", c'est-à-dire un lieu consacré aussi bien à la religion shinto qu'au Bouddhisme. Le kami Hachiman possède en effet un caractère syncrétique, étant nommé Bodhisattva Hachiman dans la religion bouddhiste.

Le sanctuaire atteint sa taille actuelle en 1634, grâce aux dons des shoguns de l'époque féodale, notamment Tokugawa Iemitsu. Depuis cette date, les bâtiments sont régulièrement restaurés, tous les 30 à 40 ans. C'est pourquoi le sanctuaire est parfaitement préservé, permettant aux visiteurs d'admirer des bâtiments aux couleurs éclatantes, identiques à leur heure de gloire...

Iwashimizu Hachiman

Allée de toro

Iwashimizu Hachiman

Torii et autel

La visite sur place

Il est possible d'accéder au sanctuaire par plusieurs côtés, notamment par la porte sud (approche longue) ou la porte est (approche courte). Il est ainsi possible de gravir le mont à pied, pour profiter d'une promenade sous les arbres et franchir les différents torii, mais un funiculaire à également été installé, menant au sommet du mont.

Les différentes enceintes et bâtiments affichent tous de splendides couleurs, ainsi qu'un beau bestiaire sculpté (dragons, colombes, tigres...). Le clou du spectacle est l'actuel bâtiment principal, construit par Tokugawa Iemitsu en 1634, de style "Asuri Momoyama".

Si vous visitez le sanctuaire au printemps, ne manquez pas de profiter de l'allée de sakura qui se trouve près de l'observatoire. Depuis cet endroit, vous pourrez également admirer un beau panorama sur la région.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs