Maison de KAWAI Kanjirô   河井寬次郎記念館

Date de publication :
Maison de Kawai Kanjiro

Entrée de la maison de Kawai Kanjiro.

Maison de Kawai Kanjiro

Des sculptures à l'intérieur de la maison de Kawai Kanjiro.

L’art de la simplicité

« Quand vous devenez si absorbé par votre travail que la beauté en surgit naturellement, votre travail devient une véritable œuvre d’art » 

KAWAI Kanjirô dans son essai Nous ne travaillons pas seuls (1953).

Potier, céramiste, calligraphe, graveur, poète, philosophe… KAWAI Kanjirô (1890-1966) fait partie de ces personnages insaisissables. Membre du mouvement mingei dit de « l’art populaire », initié par son ami YANAGI Soetsu (1889-1961) en 1926, il fait l’apologie de la simplicité, du naturel et de la qualité. Façonnant des objets du quotidien, il y impose sa touche si particulière, frisant parfois le chaos asymétrique, alors tout à fait à l’opposé des valeurs du mingei. Passé maître en vernis, il renonce à l’utilisation de ceux en provenance d’Europe pour inventer ses propres mélanges naturels dans des couleurs depuis identifiées à lui comme le rouge cuivré ou le fer brun.

Dans sa volonté de s’effacer derrière ses œuvres, il ne les a jamais signées : « mon travail, lui-même, est ma meilleure signature ». De son vivant déjà un artiste adulé auquel le statut de « trésor national vivant » fut proposé mais qu’il rejeta, la ferveur pour ses réalisations ne s’arrêta pas à sa mort. Sa maison à Kyoto, ainsi que l’atelier attenant, présentent aujourd’hui certains de ses travaux et ses collections d’art populaire. Tenu par des parents de l’artiste, ce musée nous introduit dans son univers, côtoyant Japon traditionnel et modernité occidentale dans des pièces arrangées selon les deux styles. Inspirant et inspiré, KAWAI Kanjirô incarne le désir qu’a l’homme de mener une vie simple, en ce monde qui ne cesse d’imposer la sophistication.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs