Marché aux puces de Toji   東寺の杜弘法市

Date de publication :
Marché aux puces de Toji

Allée bondée de monde du marché aux puces de Toji.

Tintamarre à Tôji

Neuf heures en automne, neuf heures en hiver, neuf heures au printemps, neuf heures en été… Chaque vingt et un du mois à la même heure, les alentours du temple Toji s’animent. 

Les plus téméraires sont venus chercher au marché aux puces la bonne affaire. Investi par mille trois cents vendeurs et des milliers de chineurs avides de négocier leurs trouvailles, le lieu regorge de stands de nourriture et de petites échoppes montées à l’improviste. Les Kyotoïtes y vendent surtout des objets faits main, des antiquités, des jouets ou des vêtements. 

Rituel de quartier, le marché surnommé « Kôbô-san », en hommage au moine KÛKAI (774-835), fondateur de l’école ésotérique bouddhique Shingon et devenu KÔBÔ Daishi, « le grand maître de la loi », participe à la vie d’une place qui devient foire un jour par mois. S’y rendre avant onze heures préserve du bain de foule, mais les stands restent montés jusqu’à dix-sept heures.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs