Maruyama-koen   円山公園

Date de publication :
Maruyama-koen

Les échoppes sous les cerisiers au parc Maruyama.

Maruyama-koen

Cerisier éclairé du parc Maruyama.

Là où jacassent les corbeaux

Quand vient le printemps, le cerisier centenaire du parc se pare de milliers de pétales roses pour le ravissement des promeneurs.

Repère des volatiles coassant, Maruyama-koen arbore de grandes étendues vertes idéales pour se délasser. Que ce soit pour pique-niquer ou reprendre son souffle après la visite des multiples temples du quartier d'Higashiyama, la sérénité est au rendez-vous. Faites-y un détour avant d’entamer l’ascension du Chion-in, comme délicatement déposé au sommet d’un monticule. 

Rien de tel, alors, que de contempler les étangs immobiles ou les feuillages revêtir leurs couleurs ocres d’automne ou roses du printemps. Sans fioritures, le Maruyama-koen reste comme les rires des enfants s’amusant à poursuivre les corbeaux : simple et touchant.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs