Masutani   ますたに

Date de publication :
Masutani

Devanture du restaurant Masutani.

Foule au temple des ramen

En contrebas de la rue Imadegawa, l’imposante façade rouge du Masutani attire l’œil. Pour six cent yens environ, un ramen, bouillon très consistant accompagné de pâtes, remplit le ventre et fait fleurir l’haleine. Signe d’une soupe très bien préparée !

Dans les environs, règne le Ginkakuji, le temple des temples. Mais le temple des ramen ne se trouve pas loin non plus ! Masutani, ouvert en 1949, jouit d’une grande popularité dans la ville pour son très bon rapport qualité-prix, surtout auprès des étudiants de l’Université de Kyoto, voisine de quelques mètres.

Mais, luxe de la cuisine bon marché, entre midi et deux heures, les places se méritent. Attendre debout et parfois dehors peut être la condition, avant de se brûler de plaisir les lèvres avec une soupe bien méritée. Le roulement entre les clients se fait rapidement. Les ramen se mangent vite et bien, au son du bouillon et des pâtes aspirés bruyamment, pas du tout vulgaire au Japon.


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs