Le Musée d'art de Sagawa   佐川美術館

Date de publication :

Pause culture sur les rives du lac

À Moriyama, sur les rives du lac Biwa, le Musée d'art de Sagawa présente des œuvres d'artistes japonais au croisement entre Orient et Occident, notamment des céramiques et des bronzes.

C'est au cœur de la préfecture de Shiga, dans la petite ville de Moriyama, que le musée de Sagawa a été inauguré en 1998. À quelques encablures de Kyoto, le musée est accessible aisément en train. Il tire son nom de l'entreprise de transport qui en a financé la construction, Sagawa Express.

Une architecture unique

Le musée en lui-même est déjà une œuvre : semblant flotter sur l'eau, deux longs bâtiments se dressent sur piliers. Des bassins, remplis d'à peine quelques centimètres d'eau, entourent les bâtiments abritant les œuvres. Leur eau placide reflètent les différents états du ciel et ils prêtent ainsi à la contemplation...

L'ensemble du musée respecte des tons gris, pour une ambiance très minérale et particulièrement épurée. On retrouve là les codes du bouddhisme zen, et cet attrait pour le dépouillement de l'architecture japonaise moderne. On déambule librement entre les différentes zones du musée, les salles ouvertes communiquent entre elles et avec l'extérieur, si bien que les bassins et l'eau ne sont jamais loin. Enfin, un troisième petit bâtiment abrite une maison de thé muni de tatami et bordé par une coursive au sol de pierre brute.

Les collections

Le musée est centré autour de trois techniques, et présente les œuvres de trois artistes japonais qui, réunis, incarnent l'esprit même de l'art japonais. Ces trois artistes sont le peintre Hirayama Ikuo, le sculpteur Sato Churyo, et le céramiste Raku Kichizaemon.

Les premières salles invitent donc le visiteur à découvrir le travail d'Hirayama Ikuo (1930-2009) à travers ses peintures engagées. Chevalier de la Légion d'Honneur, il était très engagé en faveur du désarmement nucléaire. En effet, né à Hiroshima, il avait 15 ans lors du drame nucléaire. Cet artiste engagé se distingue par un style réaliste, et est très connu pour sa série de peintures sur le thème de la Route de la Soie, dont bon nombre sont présentées dans les salles.

À lire : La peinture zen

Le sculpteur Sato Churyo (1912-2011) travaille lui la technique du bronze. Ses thèmes de prédilection sont le corps féminin, ainsi que les enfants. Il fut particulièrement inspiré par le sculpteur français Aristide Maillol. La deuxième partie du musée, intitulée "Poésie du bronze" présente 40 de ses œuvres, sur la centaine que possède le musée.

Enfin, le dernier bâtiment est dédié à l’œuvre du céramiste Raku Kichizaemon, né en 1949. Ce dernier est spécialisé dans la céramique japonaise Raku, un art traditionnel et centenaire. Née au XVIè siècle à Kyoto, la céramique Raku se distingue par son aspect brut et imparfait, presque austère, et ses reflets métallisés. Elle est liée à la cérémonie du thé et illustre à elle seule un des concepts esthétiques du zen : le wabi-sabi.

Pour en savoir plus : La céramique Raku

De plus, le musée organise régulièrement des expositions temporaires pour mettre en avant d'autres illustres artistes japonais du XXè siècle.

Le musée de Sagawa abrite également une œuvre unique : une cloche de temple en bronze de plus d'un mètre de haut, datant de l'année 858 et provenant de Kyoto. Gravée de 24 kanjis, elle est inscrite comme Trésor National.

Enfin, le musée intègre une boutique ainsi qu'une cafétéria où vous pourrez vous installer pour déjeuner ou boire un thé. Tables et chaises y sont mises à disposition, faisant face au bassin entre les deux principaux bâtiments, pour une pause très zen.

À découvrir : Le Musée d'Art Moderne de Kyoto

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs