Le musée des costumes de Kyoto   風俗博物館

Date de publication :
Musée des costumes

Les salles du musée des costumes

Musée des costumes

Un modèle du musée des costumes

Musée des costumes

Poupées du musée des costumes

Musée des costumes

Poupée présentée jouant au hentsugi

Un musée maison de poupée

Si vous vous intéressez à l'histoire des costumes et textiles japonais, le musée des costumes de Kyoto est une visite toute indiquée. Maquettes et poupées vêtues de kimonos y illustrent l'histoire au fil du temps.

Ouvert en 1974, le petit musée des costumes de Kyoto est une visite à part, plutôt originale. Le musée plaira aux passionnés d'histoire et de textiles traditionnels. Le musée prend le parti de mettre en scène les costumes de l'époque Heian (794–1185) à l'aide de maquettes et de poupées à l'échelle 1/4. Les salles présentent donc différents aspects de la culture et de la vie de l'époque, tels que les rituels religieux, les loisirs, l'intérieur des maisons...

Les costumes de la période Heian

En octobre 1998, le Musée des costumes a ouvert une nouvelle présentation : le Palais du printemps du Rokujyo-in. Il s'agit d'un palais présent dans le Dit du Genji, célèbre œuvre littéraire écrit par Murasaki Shikibu au XIe siècle. Pour présenter les costumes et la vie de la noblesse de la période Heian de façon plus ludique, les poupées vêtues sont ainsi mises en scène en utilisant le Dit du Genji comme fond. Le Juni-hitoe (le rôle cérémonial des dames de la cour) et les meubles de l'époque sont fidèlement reproduits et placés dans les salles du palais. Une partie d'une pièce est même reproduite à échelle réelle. Tous les kimonos de soie ont été fabriqués conformément aux techniques ancestrales et correspondent aux costumes d'époque.

Dans les salles de cette réplique de palais d'époque, les mannequins permettent au visiteur de mieux se rendre compte de la vie de cour à cette époque, il y a plus d'un millénaire. Prêtez attention aux détails : vous pourrez voir là des femmes jouer au go ou au sugoroku (le backgammon japonais), et s'atteler à leurs rituels de beautés. D'autres personnages confectionnent des habits : teinture, couture, parfumage des tissus, tout est illustré. Tous ces détails sont très réalistes pour une meilleure immersion du visiteur. Vous pourrez même essayer gratuitement un kimono et vous prendre en photo près d'une des poupées !

À lire : Le musée Genji à Kyoto

Une partie du musée montre en outre certains costumes en taille réelle sur des mannequins, permettant de les observer de près. Cette présentation retrace les costumes de toutes les époques depuis la période Jomon (11 000 ans av. J.-C - 400 ans av. J.-C.), et permet de se rendre compte de l'évolution des habits et des coiffures dans le temps.

Musée des costumes

Les salles du musée

Des scènes tirées de romans

En plus de la présentation des costumes de l'époque Heian, une partie des poupées des salles représentent des scènes de romans ainsi que de rouleaux illustrés.

Ainsi, vous pourrez admirer de belles reconstitutions de scènes tirées des "Notes de chevet" de Sei Shonagon, dame de compagnie de l'impératrice Teishi, écrites au XIe siècle. Le "Conte du coupeur de bambou", considéré comme le texte de fiction le plus ancien du Japon et datant du Xe siècle, profite également d'une magnifique mise en scène. En effet, à la fin de ce conte, l’héroïne, une princesse descendue de la Lune, repart dans son royaume. Cette scène est représentée à l'aide maquettes, de poupées et nuages suspendus... Ce conte étant antérieur à l'époque Heian, les costumes ont été adaptés pour représenter ceux de l'époque.

À découvrir : 5 légendes japonaises célèbres

Des processions illustrant le festival Gion Goryo-e (ancêtre du Gion Matsuri actuel) et le Tanabata (fête des étoiles) montrent les nobles d'époque défilant à cheval et leurs serviteurs tirant des chars décorés...

Par ailleurs, de nombreuses informations détaillées sont fournies en anglais pour permettre de comprendre chaque scène.

Enfin, il est à noter que le musée est fermé pour travaux jusqu'au 3 février 2019.


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs