Musée National de Kyoto   京都国立博物館

Date de publication :
Musée national de Kyoto

Entrée du Musée national de Kyoto.

Musée national de Kyoto

Plafond du musée national de Kyoto.

Le bâtiment du Musée National d'art de Kyoto.

Le bâtiment du Musée National d'art de Kyoto.

De l’art et de l’Asie

Galerie consacrée à l’art asiatique, le musée national de Kyoto fait dialoguer des œuvres issues aussi bien du Japon que de la Corée ou de la Chine.

Issu d’une initiative impériale, ce musée cache bien son jeu. Aux mauvaises langues lassées par un énième musée consacré à un art « indéchiffrable », le Kyoto Kokuritsu Hakubutsukan de son nom local, oppose une impressionnante collection d’art pré-moderne (d’avant 1800).

Les amateurs du Japon d’avant l’empire ou les curieux de la période Jômon (Antiquité japonaise) ne sont pas déçus, de nombreuses pièces éclairent les néophytes sur ce que pouvaient être ces périodes de l’Histoire de l’archipel. Ce passé ne pouvant être dissocié des relations avec les pays voisins, l’empire du Milieu et le « Pays du Matin Calme » sont bien représentés avec des œuvres issues des périodes les plus reculées et les moins connues de leurs Histoires respectives.

De nombreux trésors nationaux fameux comme le « Rouleau des Affamés », datant de l’ère Kamakura (1185-1333), ainsi que des pièces qualifiées par le gouvernement de « patrimoine culturel d’importance », dont plusieurs maquettes en bois de l’ère Meiji (1868-1912) renforcent l’intérêt du musée.

La plupart des objets présentés provenant de dons de temples, la visite des galeries permet de mieux se représenter la vie monacale quotidienne et notamment le déroulement des cérémonies religieuses. De plus, soucieux de renouveler ses collections et d’enrichir au mieux la visite, le musée organise régulièrement des expositions temporaires thématiques dans son hall spécifique, notamment des rétrospectives de peintres célèbres. S’il n’est pas incontournable ni aussi célèbre que le musée national de Tokyo, le musée national de Kyoto offre une bouffée d’air frais au touriste lassé par les extérieurs des édifices religieux et curieux des petits secrets qu’ils renferment.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs