Ooiwa   大岩

Date de publication :
Ooiwa

Friture du restaurant Ooiwa.

Préambule gustatif

Brochettes frites de poisson, de viande ou de légumes entourées d’une fine couche de panure, les kushi katsu, à tremper dans une sauce, se dégustent surtout le soir en amuse-gueule.

Souvent servies dans des restaurants populaires, notamment à Osaka, les kushi katsu d’Ooiwa sont un peu plus riches et chics qu’à l’ordinaire, du fait notamment du bâtiment qu’occupe le restaurant un superbe kura – ancien entrepôt d’antiquités des grandes propriétés japonaises.

Vous pouvez manger vos kushi katsu au comptoir, les commandant à l’unité parmi les trente variétés différentes ou demander un menu «omakasse» où le chef décide pour vous.

Arrêtez-vous à dix, quinze, vingt, vingt-cinq petites bouchées… Accompagnées de citron, de sel, de sauce soja ou d’une sauce légèrement sucrée faite à base d’huîtres, les brochettes d’Ooiwa sont délicieuses. Prétexte à un premier repas, les kushi katsu se savourent, avant de finir la soirée ailleurs. Pas loin, le Bar K6 peut faire office de prochaine étape.


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs