Sannen-zaka et Ninnen-zaka   三年坂・二年坂

Date de publication :
Sannen-zaka

Dans la ruelle Sannen-zaka

Mélange d'épices shichimi

Mélange d'épices shichimi

Sannen-zaka au printemps

Sannen-zaka au printemps

Le tofu d'Okutan

Le tofu d'Okutan

Sannen-zaka, juste à la sortie du Kiyomizu-dera

Deux femmes en yukata à l'entrée de Sannen-zaka, juste à la sortie du Kiyomizu-dera

Sur les pentes du bonheur

Sannen-zaka et Ninen-zaka sont deux rues piétonnes commerçantes très agréables à la sortie du temple Kiyomizu-dera à Kyoto. Très anciennes et très prisées des touristes, vous y trouverez un tas de souvenirs traditionnels japonais.

Détail dans les quartiers de Sannenzaka et Ninnenzaka à Kyoto

Détail dans les quartiers de Sannenzaka et Ninnenzaka à Kyoto

Deux petites rues pavées. D’un côté le grand et célèbre temple Kiyomizu-dera de Kyoto. De l’autre le temple Kôdai-ji et son magnifique jardin japonais. Ces deux rues du quartier d’Higashiyama, à l’est de Kyoto, sont en pentes comme toutes celles du mont Otowa sur lequel vous vous trouvez.

Ces rues sont très souvent empruntées lors d’un parcours vous menant du Kiyomizu-dera, que vous venez de visiter, au Kôdai-ji, en passant par la pagode Yasaka à cinq étages du temple Hôgan-ji, le symbole de la ville.

Kyoto, une ville pentue


Sannen-zaka, est littéralement la "pente de trois ans" car aménagée en l’an 3 de l’ère Daido (808). Une charmante rue pavée piétonne que l’on peut aussi appeler Sannei-zaka, du chemin pour se rendre dans le temple Kiyomizu-dera où se trouve la statue de la déesse Kannon Koyasu, devant laquelle, depuis des siècles, les femmes enceintes viennent prier pour avoir un accouchement aisé.

Une légende dit que si on tombe dans la ruelle de Sannen-zaka, on mourra dans 3 ans, alors faites bien attention ! Dans le cas où vous tombez, rassurez-vous il y a une solution toute trouvée : il faut vous procurer la calebasse hyotan, c’est un porte-bonheur qui vous protégera de la malédiction. Une boutique spécifique, fondée en 1873, sera votre point de passage obligé.

Pour tous les goûts


De nombreuses boutiques sont disposées tout le long de ces rues, pour acheter des souvenirs, ainsi que des cafés et restaurants.

À ne pas manquer lors de votre visite à Sannen-zaka :

  • Shichimiya Honpo est la boutique des amateurs d’épices, la spécialité est le Shichimi, un mélange de 7 épices japonais, connu depuis 360 ans, pour relever toutes sortes de plats.
  • Shôindô, une boutique de céramiques de Kiyomizu qui fabrique depuis 1855 des objets adoptant des formes traditionnelles jusqu’aux plus contemporaines.
  • Le musée Kiyomizu Sannen-zaka, dans lequel vous découvrirez des oeuvres d’art traditionnel japonais de l’ère Meiji, durant laquelle le niveau artistique était le plus haut pour la céramique, l’orfèvrerie, la laque, la marqueterie, etc.
  • Le restaurant de tofu Okutan, en service depuis 1635, est une institution. Vous aurez en prime la vue sur un grand jardin japonais, magnifique en toute saison. 

Jamais trois sans deux


Dans la rue de Ninnen-zaka, la "pente de deux ans", car fondée en l’an 2 de l’ère Daido, vous pouvez prendre du bon temps au Starbucks. D’un style très japonais car constitué de tatamis, vous devrez donc vous déchausser pour y déguster votre habituel café latte.

Lire : Ouverture d'un nouveau café Starbucks de style japonais

À découvrir également dans le quartier :

  • Kasagiya est un café dans lequel on vous sert des pâtisseries traditionnelles depuis 1914.
Parmi la quantité de boutiques de souvenirs, nous vous conseillons :
  • Uchiwaya, spécialité de kuromame, le haricot noir, en version salé ou sucré.
  • Chez Marun vous ferez le plein de bonbons, comme par exemple les célèbres konpeito colorés.
  • Niimi propose plus de 150 variétés d’encens, des plus traditionnels comme ceux que l’on trouve dans les temples de Kyoto, jusqu’au parfum les plus modernes.

Lire aussi : 10 spécialités régionales à ramener du Japon

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs