Shinkyogoku   新京極

Date de publication :
Rue Shinkyogoku

Affiche explicative dans la rue Shinkyogoku.

Repère d’écolières

Rue des boutiques de souvenirs par excellence, ce n’est pas à Shinkyogoku que se font les meilleurs achats, mais c’est ici que se ruent tous les collégiens et lycéens du pays en voyage scolaire à Kyoto.

Etape obligée pour les adolescents japonais depuis des générations, parallèle à l’autre artère célèbre, Teramachi, Shinkyogoku s’étend principalement entre les rues Shijo et Sanjo. Tracée au tout début de l’ère Meiji en 1872, elle assure toujours la même fonction qu’à son origine ; apporter de quoi s’amuser et se rassasier. Cœur jeune et animé de la ville, c’est l’occasion de rapporter quelques clichés volés de lycéennes en fleur. Gaffe à l’indiscrétion ! Ces demoiselles d’apparence farouche sont en fait bien souvent ravies de poser avec des gaijin (étrangers), avec force minauderies et éclats de rire. 

Bien entendu, il reste bien quelques temples, installés avant les boutiques colorées et bruyantes. Le mélange des genres peut surprendre, mais ce n’est qu’un exemple des «paradoxes» japonais. L’absence de dogme dans le religieux y est certainement pour quelque chose. 

Privilégier les jours de semaine, les samedi et dimanche après-midi attirant les foules. Les jours de pluie, Shinkyogoku se transforme en refuge bien au sec pour acheteur compulsif.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs