Terrasses kawayuka   川床

Date de publication :
Les kawayuka de Kyoto

Les terrasses kawayuka le long de la rivière Kamogawa.

Kawadoko de Kibune

Les kawadoko du village de Kibune.

Fraîcheur sur pilotis

Quand vient l'été, les kawayuka, des terrasses sur pilotis, fleurissent sur les berges de la rivière Kamogawa.

La Kamogawa n'est pas que la "rivière des canards" (sa traduction littérale)... mais aussi celle des terrasses, dès que les beaux jours arrivent : de mai à septembre, des établissements sur pilotis fleurissent le long de ses berges. D'agréables balcons appelés kawayuka (ou kawadoko ailleurs que sur la Kamogawa), permettent d'apprécier un dîner en plein air malgré la chaleur estivale.

Pendant la période Edo (1603-1868), maisons de thé, forains et vendeurs avaient l'habitude de s'installer dans le lit de la rivière asséchée par les beaux jours. Des terrasses de bois provisoires virent bientôt le jour sur les berges pour profiter au mieux des festivités.

Expérience locale

Depuis, la coutume perdure et ces plate-formes éphémères, autrefois réservées à la cuisine traditionnelle, accueillent aujourd'hui des restaurants en tous genres.

Au cœur du quartier interlope de Ponto-chô, les bonnes adresses se succèdent. Plus au sud, dans la rue Minami Kiyamachi, la terrasse du restaurant Manzara récemment restaurée, compte parmi les meilleures kawayuka de la ville.

Au nord de Kyoto, les villages de Kibune et Takao proposent eux aussi l'expérience immanquable des kawadoko. Ici, les terrasses, à seulement quelques centimètres du cours d'eau, effleurent la rivière, garantissant ainsi aux visiteurs un moment des plus rafraîchissants !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs