Tôei Uzumasa Eigamura (Kyoto Studio Park)   東映太秦映画村

Date de publication :
Kyoto Studio Park

Une mascotte du Kyoto Studio Park.

Kyoto Studio Park

Démonstration de combat de samouraïs au Kyoto Studio Park.

De l’autre côté de l’écran

Parc d’attraction à la japonaise, Kyoto Studio Park renouvèle le sens de l’amusement.

D’entrée de jeu, vous ne vous trouvez plus tout à fait dans le même espace temps. Un guide samouraï se charge de l’accueil et vous propose de devenir « la star de jidaigeki (films ou séries historiques) de vos rêves ». Les personnages favoris du public peuvent d’ailleurs être rencontrés au fil des déambulations dans des rues reproduisant Edo (l’ancien nom de Tokyo). Les décors restent utilisés encore aujourd’hui pour des tournages auxquels il est possible d’assister en spectateur silencieux. Mais petits et grands préfèrent de loin les spectacles de ninja ou la maison hantée, réputée la plus terrifiante de l’archipel. Pour se mettre dans l’esprit, il est conseillé de revêtir une tenue d’époque, que ce soit simplement pour se pavaner dans les ruelles ou pour participer au marathon d’essayage de plus de trente costumes différents, des armures de samouraï aux élégants kimonos de geisha, photos à la clé.

Le Japon high-tech et postmoderne n’est pourtant jamais bien loin et la salle de cinéma en 3D à 360 degrés permet de se reconnecter quelque peu à la réalité, pour les aventuriers du temps qui se seraient égarés en cours de route. Kyoto Studio Park reste un parc d’attractions et possède bien évidemment de multiples restaurants et boutiques de souvenirs. Pourtant, il se distingue de ses modèles américains par la présence de pôles éducatifs appelés « edutainment » (éducation et amusement) où les enfants s’initient aux arts martiaux ou à l’artisanat local et ressortent fiers de leur kaléidoscope fait main. Un bon moyen pour faire déculpabiliser les parents aussi avides d’amusement que leur progéniture.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

Photo?

Pas de photo? Snif...