Tsujikura   辻倉

Date de publication :
Tsujikura

Ombrelles de la boutique Tsujikura.

Frêles ombrelles pour belles demoiselles

Nul ne saurait ignorer les démarches élégantes des Japonaises dissimulées sous leur ombrelle lorsque pointent les rayons ravageurs du soleil. Tsujikura permet d’en ramener une image fugitive en souvenir.

Boutique artisanale de plus de trois cents ans, Tsujikura suit toujours les techniques traditionnelles de production d’ombrelles. Ces dernières, les wagasa, délaissées aujourd’hui pour les parapluies occidentaux, trouvent une seconde vie dans la décoration intérieure. Véritables objets d’art, elles animent immédiatement une pièce par leur délicatesse et leurs couleurs vives. Faites en papier japonais, le washi, avec une armature de bambou, elles sont toutefois très fragiles et requièrent la plus grande précaution lorsqu’elles sont déployées. L’échoppe propose de surcroît des lanternes festives de papier, utilisées autant dans les restaurants que pour les fêtes annuelles, facilement transportables et relativement abordables. Si la possession d’une ombrelle traditionnelle reste un privilège que ne peuvent se permettre toutes les bourses, les wagasa accordent à leur détenteur une grâce venue d’un autre temps.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs