Villa Katsura   桂離宮

Date de publication :
Villa Katsura

Vue sur l'étang de la villa Katsura.

Villa Katsura

Pièces traditionnelles de la villa Katsura.

Villa Katsura

Jardin de la villa Katsura.

Un joyau esthétique

Une beauté discrète et insaisissable, une harmonie entre les pavillons et les compositions des maîtres jardiniers caractérisent ce chef-d’œuvre architectural occupant une place majeure dans les arts japonais.

Envie de voir en 1h ce qui se fait de mieux dans l’art du jardin paysager au Japon ? Par la simplicité de son éclat, la villa offre l’immanquable pour les passionnés d’architecture.

A l’ouest de Kyoto, une merveille attend les visiteurs. Située près des berges de la rivière Katsura, la villa du même nom déconcerte tant elle exprime l’esprit de renoncement. L’architecte américain Frank Lloyd Wright était impressionné par la modernité de cette résidence, tout comme Le Corbusier qui y trouva une source d’inspiration ou l’architecte allemand Bruno Taut qui donna à cet édifice une renommée mondiale. Pour atteindre une telle perfection, le prince Toshihito (1579-1629) entreprit la construction avec l’exigence d’un esthète érudit. Son fils poursuivra le projet. Un chantier qui nécessita plus de quarante ans de travaux et qui se termina en l’an 1664. Légers et aériens, décorés de peintures exécutées par des artistes de l’école Kanô, les pavillons dressés sur des pilotis s’intègrent harmonieusement au jardin de type paysager comportant un vaste étang ayant une île en son milieu. A chaque pas, l’allusion poétique prend forme. Des sentes étroites parfois glissantes, une lanterne de pierre, un rivage de galets, une estrade en bambous, des mousses çà et là, des arbres et bosquets participent au spectacle d’une nature grandiose reconstituée de main de maître.

Le dépouillement d’une maison de thé, à l’image du « pavillon de l’Onde lunaire », de la « Tour de la lune sur les vagues » ou de la « Chaumière des pensées souriantes », donne à contempler ce site exceptionnel en offrant des points de vue sans cesse renouvelés selon les saisons et les floraisons. L’austérité et le raffinement voulus par les maîtres de thé se reflètent en chaque édifice.

Patience et discipline

Pour profiter des magnifiques jardins de la villa Katsura et de son architecture, l’honorable visiteur doit se soumettre à certaines restrictions. Cet enchantement ne peut se vivre dans la solitude. Il faut suivre une visite guidée, très encadrée. Impossible de s’éloigner du groupe. Les gardiens veillent car nous sommes chez l’Empereur. Les parents ne sont pas autorisés à venir avec leur progéniture. Une fois toutes les contraintes acceptées, un plan détaillé en anglais est remis avec le droit d’entrée. Ne soyez pas en retard ou vous serez bon pour un retour à Kyoto sans avoir vu ce qu’il faut voir !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs