La Villa Kujoyama   ヴィラ九条山

Date de publication :
La Villa Kujoyama organise régulièrement des visites d'ateliers. Ici, celui de Nelly Saunier

La Villa Kujoyama organise régulièrement des visites d'ateliers. Ici, celui de Nelly Saunier

La Villa Kujoyama est installée sur les hauteurs du quartier de Higashiyama

La Villa Kujoyama est installée sur les hauteurs du quartier de Higashiyama

La façade de la Villa Kujoyama, dans son écrin de verdure, à Kyoto

La façade de la Villa Kujoyama, dans son écrin de verdure, à Kyoto

La Villa Kujoyama offre un cadre idéal pour ses artistes résidents

La Villa Kujoyama offre un cadre idéal pour ses artistes résidents

Installation signée des artistes Andrew Todd & Kiichiro Hagino

Installation signée des artistes Andrew Todd & Kiichiro Hagino, en 2015

La résidence des artistes français

La Villa Kujoyama est une des plus prestigieuses résidences d'artistes français à l'étranger, aux côtés de la Villa Médicis à Rome. Fondée en 1992 à Kyoto, elle est un haut lieu du rayonnement culturel de la France au Japon.

La Villa Kujoyama, c'est le foyer des artistes à Kyoto, l'endroit où designers, photographes et autres musiciens trouvent leur inspiration. Trônant sur les hauteurs de Higashiyama, à l'Est de la ville, c'est l'une des cinq antennes de l'Institut Français du Japon, vecteur de la diplomatie culturelle de l'Hexagone. La vocation de la Villa Kujoyama : développer un programme d’excellence à destination des artistes qui souhaitent réaliser un projet en lien avec le Japon, dans tous les domaines créatifs. 

La genèse du projet

La Villa Kujoyama est située à l'emplacement où fut fondé, le 5 novembre 1927, l'Institut Français du Japon. L'idée d'un centre culturel dans la région du Kansai était née l'année précédente, la dernière de Paul Claudel comme Ambassadeur de France au Japon. L'objectif : "associer un écrin japonais et des contenus artistiques français". En coopération avec Katsutaro Inabata, alors président de la Chambre de Commerce et d'Industrie d'Osaka, il réunit un groupe de Japonais francophiles pour rassembler les fonds nécessaires. L'Institut Français du Japon sera transféré en 1936 près de l'Université de Kyoto, laissant le bâtiment à l'abandon pendant 50 ans. 

La Villa Médicis comme modèle

En 1986, le Ministre français des Affaires étrangères propose d'édifier un établissement inspiré de la Villa Médicis, à Rome, et destiné à accueillir des artistes et des chercheurs en résidence. Le 5 novembre 1992, la Villa Kujoyama investit les lieux. C'est aujourd'hui la seule résidence de créateurs français en Asie.

Éclectisme artistique

La Villa Kujoyama a accueilli depuis son ouverture quelque 317 artistes venant de toutes les disciplines créatives. Y séjournent musiciens, danseurs, metteurs en scène, designers, réalisateurs, photographes, architectes ou encore écrivains. La Villa propose deux programmes : un accueil en résidence de recherche de créateurs français d'une part, et d'autre part un accueil en résidence d'un duo constitué d'un créateur français et d'un créateur japonais autour d'un projet commun. 

Concours national

Six lauréats du programme peuvent être accueillis simultanément dans la Villa. Les résidents sont sélectionnés, à l’issue d’un concours national, par un jury composé d’experts dans les différentes disciplines, de représentants du ministère français des Affaires étrangères et européennes et de l’Institut Français du Japon. Les heureux élus ont alors le privilège de pouvoir développer et concrétiser leur projet artistique dans un cadre unique.

La Villa Kujoyama est aujourd'hui une institution clé pour la France au Japon, à la fois foyer des artistes et passerelle culturelle entre les deux pays.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs