Accueil > Matsue

Visiter Matsue
松江

Des bateaux sur un horikawa de Matsue

Matsue peu se visiter aussi bien depuis un petit bateaux lorsq d'une balade sur les horikawa de la ville qu'à pieds !

Le Matsue-jo

Le charmant château de Matsue est surnommé le château pluvier en référence à sa forme et à ses couleurs qui rappellent l'oiseau.

Le château, ses douves et ses remparts

Avec ses douves et ses remparts, on peut dire que le Matsue-jo est bien protégé.

Des palourdes de Matsue

Les palourdes sont une des spécialités de Matsue.

La maison de samouraïs Buke Yashiki

Un incontournable de la visite de Matsue, la maison de samouraïs Buke Yashiki, donne un bon aperçu de la vie quotidienne de ces guerriers.

Le jardin de la maison Hearn

Dans ce musée/maison on célèbre Lafcadio Hearn, connu au Japon pour ses ouvrages compilant les légendes de l'archipel et autres fictions s'inspirant de la mythologie japonaise.

À l’eau !

Aux anciennes maisons de samouraïs et pavillons de thé se mêlent des canaux millénaires qui font de Matsue une capitale de région romantique et attachante surnommée « la cité de l’eau » par les Japonais.

Sur la côte nord de la région de Chûgoku, Matsue est cernée par les eaux, et c’est ce qui fait tout son charme. La ville est en effet traversée par la rivière Ohashi qui relie le lac Shinji et la lagune de Nakaumi respectivement à l’Ouest et à l’Est de la cité.

Des canaux au château

Chef-lieu de la préfecture de Shimane, Matsue est avant tout une ville d’histoire. Réaménagée au début du XVIIe par le grand stratège Horio Yoshiharu, elle était réputée pour être imprenable. Les horikawa, canaux navigables, étaient à l’époque de leur construction des aménagements stratégiques visant à ralentir l’ennemi en cas d’attaque. Aujourd’hui, ils sont devenus de véritables attractions touristiques sur lesquels il est très agréable de s'y balader en bateau.

Les horikawa protégeaient entre autres le château de Matsue qui est considéré comme un des châteaux médiévaux les mieux conservés de l’archipel (il fait partie des douze derniers châteaux médiévaux encore debout). L’édifice est le centre culturel de la ville, on vient l’admirer pour ses douves mais aussi pour ses jardins particulièrement appréciés au moment du hanami mais aussi pour leurs camélias et azalées du Japon.

Coquillages et maisons de thé

Fondée au début de notre ère, la ville passe de mains en mains au fil des siècles. Matsudaira Harusato, bon vivant, lettré et maître de la cérémonie du thé, dirige la ville de la fin du XVIIIe siècle au début du XIXe siècle et décide de la moderniser. C’est à cette époque que Matsue devient célèbre notamment pour sa spécialité culinaire : les palourdes mais aussi pour tous ses fruits de mer et poissons pêchés dans le lac Shinji eau douce et eau de mer forment un savant mélange. On y vient alors pour assister aux nombreuses cérémonies du thé qui y sont données. Mais la ville attire aussi pour sa proximité avec Izumo, grand centre religieux de la région.

La ville a longtemps accueilli de nombreux samouraïs, protecteurs de la famille Matsudaira. La belle Buke Yashiki, ancienne maison de samouraïs, en est le témoin, tout comme le pavillon de thé Meimei-an. Ces deux édifices sont situés dans le centre historique de la ville au nord du château dans la rue Shiomi Nawate.

Relations internationales

Si Lafcadio Hearn est considéré comme un auteur classique au Japon, on oublie souvent qu’il est né bien loin de l’archipel et que Koizumi Yakumo est un nom d’emprunt lié à sa naturalisation. Né à Dublin d’une mère grecque et d’un père irlandais, Lafcadio Hearn voyage beaucoup, en France, aux États-Unis, en Guadeloupe et enfin au Japon où il devient professeur d'anglais à Matsue et tombe follement amoureux de Koizumi Setsu, fille de samouraï dont il prend le nom.

Très bien intégré dans la société japonaise, il pose sur le papier les légendes de la région de Mastue et écrit plusieurs essais sur le Japon. La maison qu'il occupait rue Shiomi Nawate est aujourd'hui un musée qui donne un bon aperçu de sa vie et de son oeuvre. Aujourd’hui, Lafcadio Hearn reste le garant des relations de la région avec le monde anglophone, dont la région de la Nouvelle Orléans aux Etats-Unis sur laquelle il a beaucoup écrit. Les similitudes sont en effet grandes entre la cité des eaux et cette région des États-Unis où les bayous sont partout présents.


Découvrez le site de la ville en français.


Moyenne de 5 pour 6 notes

Amaethon

"Superbe"

Avis écrit le 02 avril 2015
Très belle ville, plein de choses à voir au centre et aux alentours. Le quartier historique autour du château est visitable tranquillement à pieds. Le reste est facile d'accès en bus, taxi ou vélo. Informations et plaquettes en français. Vivement conseillée à ceux qui veulent sortir des sentiers battus sans trop se risquer dans l'inconnu. Un train relie Hiroshima à Matsue en 3h.