Izumo Taisha   出雲大社

Date de publication :
Le temple principal d'Izumo Taisha

Inédit, le style de l'Izumo Taisha devint vite extrêmement populaire dans tout le Japon.

Les jukusha de l'Izumo Taisha

Les jukusha de l'Izumo Taisha où les kamis sont censés loger au mois de novembre, de même on voit omikuji et des ema, vœux shintoïstes.

Le haiden de l'Izumo Taisha

Le haiden est l'endroit où l'on vénère Ōkuninushi, dieu fondateur du Japon selon la religion shintoïste.

Une reproduction de l'ancien Izumo Taisha

Mesurant près de 46m de haut, l'ancien Izumo Taisha est tout à fait impressionnant.

La voie centrale pour arriver à l'Izumo Taisha

La voie centrale pour arriver à l'Izumo Taisha est réservée aux kamis, gare à ceux qui l'empruntent !

Capitale du shintoïsme

Connu dans tout le Japon, le sanctuaire Izumo Taisha (littéralement le Grand sanctuaire d’Izumo, ville où il se situe) est un des sanctuaires les plus anciens et des plus sacrés du Japon avec celui d’Ise.

Le sanctuaire, qui daterait du VIIe siècle, tient une place très importante dans la religion shinto puisque c’est là que l’on honore Okuninushi, divinité fondatrice du Japon et maître des esprits, qu'il gouverne depuis Izumo. C'est aussi lui qui, selon la légende, sauva le petit lapin Inaba, à qui un sanctuaire est consacré dans le centre de Matsue

QG divin

Izumo Taisha est aussi le lieu où se réunissent, tous les dixièmes mois du calendrier lunaire (soit le mois de novembre), toutes les divinités shinto du Japon, les kamis. D’où cette particularité de la région de Shimane où le mois de novembre est appelé kamiarizuki, " le mois des dieux", alors que dans le reste du Japon, il est appelé kannazuki, le mois sans dieu.

Le sanctuaire est donc aménagé pour accueillir ces hordes de kami (dieux) et il est déconseillé de prendre leur place : n’empruntez pas, par exemple, la voie centrale bordée de pins menant jusqu’au sanctuaire, elle leur est réservée ! De même, des petites chambres, jukusha, ont été construites près du bâtiment principal pour les accueillir.

Folie des grandeurs

Ce bâtiment remonte, lui, au XVIIIe siècle, il est remarquable tant par sa hauteur (24 m, le plus grand bâtiment shinto du Japon) que par son style inédit, qui devint vite très populaire dans tout l’archipel.

Les vestiges archéologiques de l’ancien temple, qui mesurait selon les témoignages de la période Heian (794 – 1185) plus de 48 mètres de haut (soit aussi haut que l’Arc de Triomphe à Paris) sont tout à fait impressionnants. Plusieurs énormes piliers d’environ un mètre de diamètre retrouvés autour du temple accréditent d'ailleurs cette théorie. Des reproductions en sont visibles à côté des actuels piliers, afin de donner aux visiteurs un aperçu des proportions de l’ancien temple.

De même, la shimenawa, corde de paille sacrée qui orne l’entrée du haiden, (le premier bâtiment, utilisé par les fidèles et pour les cérémonies), est lui aussi la plus grande du Japon.

Trouver l’amour

La fréquentation du Izumo Taisha n’a cessé d’augmenter depuis quelques années, et certains l’expliquent par la difficulté qu’on de nombreux japonais à… trouver l’amour 

Car Okuninushi est aussi un dieu des unions et du mariage. Il est ainsi d’usage de ne pas taper deux fois dans ses mains comme on le fait d’habitude selon le rituel shinto mais quatre fois, une fois pour soi et une fois pour la personne avec qui l’on souhaite avoir de bonnes relations.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs