La rue Shiomi Nawate   塩見縄手

Date de publication :
La rue Shiomi Nawate

Bordée de pins, d'un côté et de maisons traditionnelles de l'autre, la rue Shiomi Nawate correspond parfaitement aux rues traditionnelles japonaises du début du XXe siècle.

La maison de Lafcadio hearn

L'ancienne maison et le jardin de Lafcadio Hearn restent presque inchangés depuis plus d'un siècle.

Un petit aperçu d'un appartement de samouraï

Véritable maison de samouraï, la Buke yashiki donne un bon aperçu du mode de vie de ces guerriers à l'époque féodale.

Le restaurant Yakumo-an

Au Yakumo-an, mangez des soba dans un cadre magnifique digne des plus beaux jardins de style japonais.

Le musée Tanabe

Au musée Tanabée découvrez, les plus belles céramiques destinées à la cérémonie du thé.

500m d’histoire

Des pins aux troncs tordus, un petit canal et des propriétés japonaises millénaires, voilà le charmant cadre qu’offre cette artère pour une promenade au cœur de l’histoire de la ville.

Depuis le château, dirigez vous vers le nord, tout au fond du parc à gauche dos au château, vous y trouverez un petit pont qui enjambe un des canaux d’Horio Yoshiharu, suivez le canal et tournez à droite, la rue Shiomi Nawate et ses trésors s’offrent à vous.

  • La maison de Lafcadio Hearn

Située au tout début de l’allée, l’ancienne maison de l’écrivain Lafcadio Hearn (Koizumi Yakumo) est aujourd’hui un musée qui célèbre sa vie et son œuvre. Ce globe-trotter d’origine grecque et irlandaise arriva au Japon en 1890 et se passionna pour son pays d’adoption, au point d’écrire plusieurs ouvrages à son propos. Ce musée/maison propose à la fois des objets qui lui ont appartenu, des éditions originales de ses œuvres et quelques curiosités. 

150¥ sur présentation de votre passeport, tlj. 8h30-18h30 au printemps et en été, 8h30-17h en automne et en hiver, dernière entrée 20min avant.

  • Buke yashiki, la maison des samouraïs

Bâtie il y a plus de deux cent soixante-dix ans, cette propriété dont les parties privées brillent par leur sobriété alors que les parties communes sont des plus raffinées donne à voir des objets de la vie quotidienne des samouraïs ainsi que des armures. Très bien préservées, ces pièces donnent un très bon aperçu de la vie à l’époque du Japon féodal.

150¥ sur présentation de votre passeport, tlj. 8h30-18h30 au printemps et en été, 8h30-17h en automne et en hiver, dernière entrée 20min avant.

  • Le Yakumo-an, des soba dans un cadre exceptionnel

Petit restaurant traditionnel japonais où l’on sert principalement des soba mais dans un superbe jardin japonais. Assis sur des sièges de sol (ou des chaises), vous pourrez admirer la lente danse des carpes du bassin ainsi que les bonsaï tout en dégustant des spécialités japonaises. On y mange un repas (copieux) pour environ 1000¥.

  • Le musée Tanabe

C’est le collectionneur d’art Tanabe Choemon, ancien préfet de Shimane qui décida de la construction de ce musée en 1979. C’est un des plus beaux musées de céramiques du Japon même si la plupart des pièces tournent autour de la cérémonie du thé. Celles-ci ont appartenu au clan Tanabe depuis vingt-cinq générations. Le musée, construit sous la direction de l’architecte Kikutake Kiyonori, est fait de façon à mettre parfaitement en valeur les œuvres de céramique, leur couleur, leur patine et leur texture. 

500¥, tlj. sauf lundi, 9h-17h.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs