Suwa-taisha   諏訪大社

Date de publication :

Le temple Akimiya

Le temple Suwa Taisha

Sanctuaire ancestral

Vieux de plus de 1 200 ans, le Suwa-taisha est l'un des plus anciens sanctuaires du Japon. Il se compose de quatre complexes de bâtiments, tous situés autour du lac Suwa dans la préfecture de Nagano.

Prendre une leçon d’Histoire et un bain de nature. Voilà comment pourrait se résumer en quelques mots la visite du grand sanctuaire Suwa. Construit il y a plus de 1 200 ans dans la préfecture de Nagano, il est composé de quatre complexes de bâtiments distincts : Maemiya “ancien sanctuaire”, Harumiya “sanctuaire du printemps”, Honmiya “sanctuaire principal” et Akimiya “sanctuaire d’automne”.

Les quatre sanctuaires qui le composent sont construits à différents endroits : Chino, Shimo Suwa ou encore Suwa, séparés les uns des autres de plusieurs kilomètres mais tous situés autour du lac Suwa.

À lire : Le lac Suwa

LE PÈRE DES SANCTUAIRES SUWA

Autre spécificité, il est le sanctuaire principal du réseau de sanctuaires Suwa, qui se compose de plus de 10 000 sanctuaires, répartis sur l’intégralité du territoire japonais, mais dont seuls 2 500 sont connus.

Mais, au delà de l’ancienneté des édifices et de leur beauté, le cadre verdoyant entourant les sanctuaires plonge les visiteurs dans une sentiment de quiétude, comme loin du bruit de la ville, alors que celle-ci ne se trouve pourtant qu’à quelques mètres. À l’intérieur des enceintes des sanctuaires, des petits chemins serpentent, pouvant vous amener jusqu’à des petits ruisseaux dont le clapotis accompagne le bruit des oiseaux et, une fois l’été venu, des cigales.

Pour les amoureux des détails, ne manquez pas de jeter un oeil aux statues, et notamment celle qui borde le chôzuya du sanctuaire Akimiya ! Ou encore la statue de Bouddha dénommée “le Bouddha en pierre de Manji” à la forme très originale.

Akimiya

Sanctuaire Akimiya du Suwa-taisha

LA MAJESTÉE DU SANCTUAIRE D’AUTOMNE

Si vous ne deviez en visiter qu’un seul, c’est le sanctuaire d’automne, Akimiya, qui devrait avoir votre préférence. Car c’est ici que vous pourrez admirer les quatre plus grands troncs sacrés, apportés lors du célèbre festival d’Onbashira, qui a lieu tous les six ans.

Durant ce festival qui se déroule en deux parties, les habitants découpent d’abord des grands troncs dans la forêt avoisinante, qui sont accrochés les uns aux autres. Puis, ils font glisser les troncs jusqu’au Suwa-taisha, bien souvent au péril de leur vie. Quatre troncs sont ensuite dressés autour du sanctuaire comme pour symboliser le soutien aux piliers fondateurs de l’édifice. Il se dit aussi qu’un vieil arbre, situé dans l’enceinte du sanctuaire, ronflerait à la nuit tombée, lorsque son branchage s’abaisse.

Tous les ans, s’y déroulent aussi l’Ofune matsuri ou festival des bateaux, le 1er août et le 1er février le festival Senza, qui a pour but de déplacer les esprits entre les sanctuaires de printemps et celui d’automne.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs