Visiter une ferme de wasabi   大王わさび農場

Date de publication :

Le trésor culinaire

Dans la préfecture de Nagano se niche la plus grande ferme de wasabi du Japon. Ouverte toute l'année, on y apprend tous les secrets de la culture de cet ingrédient phare de la cuisine japonaise. Visite guidée. 

Savez-vous à quoi ressemble le wasabi ? Si la réponse est négative, une visite dans la plus grande ferme de wasabi du Japon s’impose ! Nichée au coeur des Alpes japonaises dans la préfecture de Nagano, la ferme Daio est une ferme familiale qui cultive le wasabi depuis 1915. La plus grande du Japon.

À lire : Le wasabi

Les cultures de wasabi (qui signifie "rose trémière des montagnes") s’étendent sur plus de 15 hectares de champs qu’il est possible de visiter librement et gratuitement. Seul bémol : toutes les indications sont en japonais, ce qui rend la compréhension un peu plus difficile, mais de jolies illustrations viennent à la rescousse de ceux n’arrivant pas à déchiffrer les kanjis.

Percer le secret du wasabi

Ainsi, en déambulant parmi les nombreux petits chemins qui serpentent à travers les cultures, vous apprendrez que le wasabi est une tubercule verte et blanche dont absolument tout se consomme : les feuilles pour décorer les plats, les tiges comme légumes et le bulbe qui servira, une fois râpé, à fabriquer la pâte de wasabi.

Mais pour pouvoir pousser convenablement, le wasabi demande quelques précautions : tout d’abord, beaucoup d’eau, puisque chaque lignée de plantation est enserrée entre deux minuscules cours d’eau qui irriguent les racines en permanence, puis des graviers dans lesquels sont plantés les plans, et de l’ombre, les feuilles de wasabi craignant particulièrement le soleil. Aux beaux jours, les cultures sont protégées du soleil et de la chaleur par des petites bâches en tissu appelées “ombrières”.

Découvrir des recettes étonnantes 

Après votre balade n’hésitez pas à aller goûter quelques produits au goût étonnant de wasabi comme de la glace, des gâteaux ou de la bière. Et pourquoi pas, à ramener quelques pots de ce petit condiment vert, car ceux que nous trouvons en France proviennent bien souvent de Chine.

Dernier conseil : la ferme est accessible en voiture, mais il existe un sentier de randonnée qui part de la gare de Hotaka, qui vous y mènera en 40 minutes de marche au travers de magnifiques paysages verdoyants. Si vous préférez la bicyclette, il existe des loueurs à la gare. Enfin, préférez visiter la ferme en automne ou à compter de la fin avril, les mois d’hiver sont charmants mais les champs ne sont pas aussi verts qu’une fois le printemps revenus.

Pour les plus curieux, n’hésitez pas, une fois sortis de la ferme, à longer la rivière attenante. Vous y découvrirez de merveilleux moulins à eau en bois.

Pour découvrir d'autres secrets de fabrication :

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs