Visite de Matsuyama   松山

Date de publication :
Matsuyama

Vue de la ville de Matsuyama et de son château

Le château de Matsuyama

Vue du château de Matsuyama dans les nuages

Vue de Matsuyama du haut du château

Vue de Matsuyama du haut du château

La plus vieille station thermale du Japon sur l'île Shikoku

À la marge de la plus modeste des grandes îles japonaises, Matsuyama dialogue avec ses voisines, situées de l’autre côté de la mer intérieure, Hiroshima au nord, et Beppu/Oita à l’Ouest. Elle n’a d'ailleurs rien à leur envier : fière de son château, célèbre pour ses bains de Dôgo, jeune et dynamique, Matsuyama est à elle seule une excellente raison de se rendre sur Shikoku.

La ville de Matsuyama

Matsuyama est la capitale de la préfecture d'Ehime, et la plus grande ville de l'île de Shikoku, avec une population d'environ un demi-million d'habitants.

Les deux grandes attractions de Matsuyama sont son beau château et la source d'eau chaude de Dogo Onsen. La ville abrite de nombreuses autres choses à voir et à faire, y compris un certain nombre de temples intéressants dans ou autour de la ville, de bons restaurants, et des zones de shopping et de divertissement animées dans des arcades couvertes.

Avant de devenir une capitale militaire, la ville et ses environs ont été une importante zone de diffusion du bouddhisme. On y trouve ainsi plusieurs des 88 temples du célèbre pèlerinage de Shikoku, dont l’Ishite-ji, bâti en hommage au moine Kukaï, fondateur du complexe de Kôyasan.

Il est assez facile de se déplacer dans le centre de Matsuyama à pied ou en tramway, le terminus principal étant la gare de Matsuyama-shi. Le tarif est de 160 yens ou il existe une carte journalière de 300 yens valable pour les trams et les bus de la boucle. Un trajet simple sur le train à vapeur de Botchan Ressha coûte 800 yens. Le bus rétro Madonna passe devant les principaux sites touristiques et coûte 200 yens pour un trajet simple ou 500 yens pour une carte journalière.


Le Château de Matsuyama

C’est en 1603 que la ville devient une place stratégique dans la grande province d’Iyo, le clan Matsudaira y faisant bâtir un château sur la colline Katsu. 

Le château de Matsuyama a été construit pour la première fois par Kato Yoshiakira de 1602 à 1627. Le château est l'un des douze châteaux japonais qui subsistent encore de nos jours, bien qu'il ait brûlé deux fois, une fois en 1642 et une autre fois en 1784 après avoir été frappé par la foudre. Les structures actuelles datent de 1854.

L'impressionnant donjon centrale de trois étages est classé comme Bien culturel important et présente des expositions d'épées de samouraïs, de vieux palanquins et des armures des anciens seigneurs féodaux (daimyo) de Matsudaira. Le château possède également des portes impressionnantes et des tourelles défensives, qui sont également désignées comme des biens culturels importants.

Le château de Matsuyama

Le château de Matsuyama

Le château est situé au sommet d'une colline escarpée au centre de la ville de Matsuyama. Il y a un téléphérique qui mène au sommet du parc du château.

Le Matsuyama-jô est aujourd’hui l’un des sites les plus visités des environs, offrant une vue imprenable sur la ville et la mer intérieure de Seto, même s’il a perdu deux étages lors de sa dernière reconstruction. En redescendant côté Ouest, on flâne dans le joli jardin Ninomaru, aménagé sur les ruines de l’ancienne résidence seigneuriale, puis le petit parc du Bansui-so.


Le quartier historique de Mitsuhama

Mitsuhama (ou simplement "Mitsu") est le vieux quartier portuaire de Matsuyama, faisant face à la mer intérieure de Seto et qui est séparé du reste de la ville de Matsuyama par la rivière Miyamae. Mitsuhama est un quartier de pêche et de commerce depuis des temps reculés, c'est toujours le port de la ville, et il est toujours assez densément peuplé, ce qui lui donne un aspect antique. 

Vous pourrez vous rendre au marché aux poissons le matin, ou simplement flâner dans les ruelles (avec leurs nombreux chats) et admirer les nombreux bâtiments historiques qui se dressent ici depuis plus d'un siècle, une rareté dans la plupart des villes japonaises. 

Commencez votre exploration de Mitsuhama à la station Mitsu sur la ligne Iyotetsu. Construite en 1888, Mitsu est l'une des premières gare de trainsconstruites sur l'île de Shikoku. Le bâtiment actuel de la gare, toujours dans l'ancien style, a été reconstruit en 2009. Des informations en anglais sur la région sont affichées à l'extérieur de la station. 

Le point le plus septentrional de la région de Mitsu abrite le sanctuaire d'Ohyamatsuminokami, fondé en 728, qui accueille une grande statue de bronze de Akiyama Saneyuki, un officier de la marine impériale japonaise célèbre pour sa planification de la bataille de Tsushima dans la guerre russo-japonaise. Il est également célébré dans le musée Saka no Ue no Kumo.

Dogo Onsen

Dogo Onsen

Dogo Onsen

Aussi haut perché soit-il, le château ne volera jamais la vedette à ce que tous les touristes viennent voir à Matsuyama : Dôgo Onsen, ses sources chaudes à l’histoire pluri-séculaire, dont la légende dit qu’il s’agit de la plus ancienne station thermale du Japon… et qui a même inspiré le Chihiro de Hayao Miyazaki !

Dogo Onsen est la plus ancienne station thermale onsen du Japon, avec une histoire de plus de 1 300 ans, comme le mentionne la chronique du Nihon shoki. 

Le complexe comprend un certain nombre de bains différents, dont le Kami-no-yu et le Tama-no-yu. Les bains impériaux Yushinden ont été construits en 1899 pour la famille impériale et utilisés pour la dernière fois en 1950. La somptueuse salle est maintenant ouverte aux visites guidées. L'annexe de Tsubaki-no-yu, qui passe par la galerie marchande, est moins touristique et est principalement utilisée par les habitants de la ville.

L'établissement de bains actuel date de 1894 et est mentionné dans le roman de Natsume Soseki, Botchan. L'auteur recommande de choisir l'option de première classe (actuellement à 1500 yens), qui comprend l'utilisation d'une chambre privée après le bain, du thé vert et des bonbons au dango. 

Que voir et faire d'autre à Matsuyama ?

  • Dogo-koen est un petit parc situé au sud de la source thermale, célèbre pour ses cerisiers en fleurs, qui sont les vestiges du château de Yuzuki, l'ancienne résidence du clan Kono, les souverains du domaine Iyo à l'époque féodale.

  • Le petit musée gratuit Yuzuki-jo Museum expose des objets qui ont été découverts lors des fouilles du parc.

  • Au nord du parc se trouve le musée commémoratif Shiki de la municipalité de Matsuyama, dédié au poète haïku local et grand amateur de base-ball Masaoka Shiki (1867-1902).

  • Gudabutsu-an, une maison rustique restaurée, est un lieu d'hébergement où les écrivains Shiki et Soseki ont passé 52 jours ensemble, maintenant relocalisé dans le parc du château de Matsuyama, près de la villa Bansui-so.

  • La maison Shiki est une réplique de la maison d'enfance du poète Masaoka Shiki, avec son bureau et des exemples de sa calligraphie. Elle se trouve dans le parc du temple Shoshuji.

  • Le temple Ishite-ji, numéro 51 des 88 temples sacrés du pélérinage de Shikoku et datant de 728. Le temple possède une belle pagode et une collection originale de statues et de mandalas dans les tunnels menant au parc situé derrière le temple et dans le parc lui-même.

Les musées de Matsuyama

  • Bansui-so, une villa de style français construite en 1922 pour Hisamatsu Sadakoto, l'ancien seigneur féodal de Matsuyama. Le bâtiment sert aujourd'hui d'annexe au musée d'art de la préfecture de Matsuyama, qui possède des collections d'art moderne occidental et japonais.

  • À proximité se trouve le musée moderniste Saka no Ue no Kumo, conçu par Tadao Ando et consacré au roman Clouds Over The Hill de Shiba Ryotaro, qui raconte l'histoire des frères Akiyama locaux et leur rôle dans la défaite des Russes lors de la guerre russo-japonaise (1904-1905).