Matsuyama-jô   松山城

Date de publication :
Le Matsuyama-jô

Ce château médiéval est un des douze derniers conservé au Japon

Un shachihoko

Un shachihoko censé protéger le château du feu

La vue depuis le donjon

Au moment du koyo, rougissement des feuilles en automne, la vue depuis le donjon du Matsuyama-jô est sans pareil

Un aperçu de la mer intérieure depuis le donjon

La mer intérieure est visible depuis le donjon

Vue sur la mer

Du haut du mont Katsu, ce château médiéval surplombe majestueusement la ville. L'occasion d'une belle promenade entre vestiges militaires, jardins et cerisiers.

C’est en 1602 que débute la construction du Matsuyama-jô sur l’ordre de Katō Yoshiaki, le seigneur local. Les heurs politiques du milieu du XVIIIe s. le font passer successivement aux mains des Gamô et des Matsudaira, mais un siècle plus tard il réussit à échapper au démantèlement, sort souvent réservé aux forteresses au moment de la restauration de Meiji (il s'agissait alors d'affaiblir l'autorité des châtelains).

En 1784, le voici détruit par la foudre, alors que des centaines de shachihoko, divinités poissons censés protéger les bâtiments des incendies, ornaient ses toits... Et à nouveau rasé en 1945. La municipalité de Matsuyama décide de le reconstruire à l'identique dès 1960. C’est aujourd’hui un château authentique et (partiellement) restauré que l’on peut visiter.

Toujours plus haut

Le Matsuyama-jô est un bel exemple de hirayama-jiro, ou "château en hauteur". Il est accessible à pied par le flan sud de la colline en passant par le jardin Ninomaru : un petit chemin pavé et escarpé mène à la première enceinte et à la tonashi-mon, petite arche unique au Japon qui marque l’entrée du château.

En deçà et au-delà sont partout plantés des cerisiers, faisant des jardins de la forteresse une zone idéale pour le hanami.

Le Matsuyama-jô est particulièrement étendu et presque toutes les salles sont accessibles. Des objets d’art, armures et sabres sont exposés dans les vitrines qui meublent les pièces. Des petits escaliers vous conduiront à plusieurs salles en hauteur, dont une au troisième étage du donjon qui offre un magnifique point de vue sur la ville et même sur la mer intérieure par beau temps.

Des armures de samouraïs reconstituées sont à la disposition des visiteurs pour essayages et photos.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs