Le géoparc de Shikoku Seiyo   四国西予ジオパーク

Date de publication :
Suzaki Kaigan Coast

La côte maritime de Suzaki Kaigan et ses rochers uniques

Mitaki Keikoku Gorge

La gorge tropicale de Mitaki Keikoku

Terraced fields at Karihama

Les cultures en terrasses à Karihama

Mont Takeshi

Le Mont Takeshi

Unomachi

Architecture d'Unomachi

Un géoparc à l'écosystème varié

À l'ouest de l'île de Shikoku, le géoparc de Seiyo fait partie des 34 géoparcs japonais reconnus. Il recèle des trésors bien cachés, petits villages et splendides paysages, entre mer et montagne...

S'étendant sur un large territoire, de Seiyo à Ehime sur l'île de Shikoku, le géoparc Shikoku Seiyo permet de découvrir des paysages uniques, dus à des écosystèmes variés. Il couvre un terrain dont l'altitude varie entre le niveau de la mer et 1 400 mètres : ainsi, de la côte Suzaki, en passant par les cultures en terrasses et les plateaux karstiques dans les terres, les paysages sont très diversifiés et permettent de découvrir un Japon différent. Pour plus de simplicité et de liberté, nous vous conseillons de le parcourir en voiture de location.

plan géoparc

Plan du géoparc

L'étonnante côte Suzaki

Le géoparc comprend une partie côtière, constituée de falaises et de plages escarpées à l'aspect sauvage.

La côte Suzaki comprend d'impressionnantes formations rocheuses de 400 millions d'années qui fascineront les adaptes de géologie. Ces roches sont reconnaissables à leur développement en bandes verticales et sont constituées de tuf, cendre volcanique solidifiée. Des fossiles de coraux primitifs y ont d'ailleurs été découverts... Ces hautes falaises, ainsi que l'impressionnant rocher planté au milieu de la plage constituent une belle promenade sur plus de 300 mètres. Il est aussi possible de découvrir cette côte par le biais d'excursions en bateau.

Voir aussi : Le pèlerinage de Shikoku

Suzaki Kaigan Coast

Les roches verticales de la cote de Suzaki Kaigan

Les gorges luxuriantes de Mitaki

À l'est du géoparc, dans les terres, une rivière a créé au fil des siècles, par érosion, une étroite vallée à travers la forêt. Les gorges de Mitaki constituent un véritable paradis vert, un vrai coin de nature totalement préservée, abritant une végétation luxuriante et parfois presque tropicale. De nombreuses cascades d'eau rythment le parcours, le long de la rivière, à travers les fougères, pour une promenade rafraichissante.

À l'entrée de la vallée se trouve un Musée Géologique pour ceux qui souhaitent en apprendre plus sur les roches millénaires de la région.

Mitaki Keikoku Gorge

La gorge tropicale de Mitaki Keikoku

Unomachi

Architecture d'Unomachi

Unomachi

Unomachi de nuit...

Le quartier d'Unomachi à Seiyo

Le géoparc inclut aussi des villages uniques, riches en patrimoine. Peu fréquentée par les touristes, la petite ville de Seiyo présente pourtant bien des intérêts, à commencer par son charmant quartier historique, Unomachi. Cet ancien quartier traditionnel abrite des maison de l'��poque d'Edo (1603 - 1868). La rue Nakanocho, tout particulièrement, est bordée de maisons traditionnelles typiques de cette époque, à murs blancs et claustras de bois. La ville abrite aussi le temple bouddhiste Meiseki, étape importante du pèlerinage de Shikoku.

Pour en savoir plus : L'époque d'Edo

Le Sazae-ga-Oka, une vue à part

Ce mont rocheux, couvert de verdure, domine les terres alentour. Après l'ascension, la vue est superbe : d'un côté vous pourrez observer le village d'Izumi, installé en contrebas, et de l'autre, vous pourrez apercevoir la baie de Sanbe au loin. Du haut de ses 360 mètres, le Sazae-ga-oka permet d'apprécier l'adaptation des populations locales aux pentes rocheuses du terrain. Le lieu ravira aussi les adeptes d'ornithologie : une falaise tout proche est un site de nidification pour les faucons, qui chassent aux alentours. La flore n'est pas en reste, avec des plantes locales particulièrement rares : fougères, rhododendrons et keibiran qui fleurit en été.

Mont Takeshi

Le Mont Takeshi

Izumi

Vue sur le village d'Izumi

Mont Sazae

La vue du Mont Sazae

Terraced fields at Karihama

Les cultures en terrasses à Karihama

Terrasses de Karihama

Au sud du géoparc, le village de Karihama abrite des cultures en terrasses uniques, installées au bord de la mer Uwakai. Ici, les collines verdoyantes semblent tomber directement dans la mer... On y cultive les agrumes, tout particulièrement les mandarines. Le climat doux, la brise marine ainsi que l'ensoleillement constant grâce à l'organisation en terrasse permettent au mikan, cette mandarine sucrée et sans pépin, de pousser en toute quiétude. Le calcaire, très présent dans le sol de ces collines, donne une saveur particulière à ces fruits. Il est même possible de participer à une récolte de mandarine au mois de novembre !

Enfin, le géoparc de Seiyan recelle bien d'autres pépites, telles que la grotte d'Anagami cachée dans les terres, ou les hauts plateaux karstiques à 1 400 mètres d'altitude, au nord de Yusuhara.

En prime, de sublimes images aériennes de la région :

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs