Ishite-ji   石手寺

Date de publication :
Une statue de Kukai

La statue de Kukai accueille les visiteurs au temple Ishite de Matsuyama.

Le tunnel du Ishite Ji de Matsuyama

Le petit tunnel menant à un temple intérieur.

Le temple de Kukai

Ce temple fut bâti en hommage au bonze Kûkai, autrement nommé Kōbō-Daishi, le plus célèbre moine bouddhiste du Japon.

A l'Ouest de Matsuyama une étrange statue domine le quartier de Dogo Onsen, voici Kûkai qui indique aux voyageurs la position de son temple : l'Ishite-ji. 

Sandales XXL

Ce temple, assez étendu et éparse, réserve quelques surprises. L’entrée se fait par une allée bordée de petits commerces. Des objets religieux mais aussi des oyaki, gâteaux au mochi (pâte de riz) grillés et fourrés de pâte de haricots rouges.

Au bout de cette allée, la porte d’entrée donne le ton. Classée trésor national, elle est ornée de deux gigantesques sandales en pailles de riz, ou waraji, portées par les moines et les pèlerins. Dans la cour, reviennent les éléments habituels des temples bouddhistes : une pagode à trois étages, un shôro (tour contenant une cloche) et un jôkôro en bronze pour planter les bâton d'encens mais aussi quelques photos de pèlerins et de moines des années 1930 aux années 1950 disséminées çà et là dans les bâtiments. Même le pavillon principal peut surprendre par sa décoration chargée.

Trésors cachés

Mais les éléments qui détonnent le plus sont les statues, ajoutées une à une au fil du temps. Du dragon baroque à l’entrée, au bouddha squelettique plus dissimulé, la surprise est partout.

Une petite porte derrière le temple principal cache l'ultime bizarrerie de ce temple : une galerie taillée directement dans la montagne qui mène à un second temple intérieur. Les visiteurs les plus aventureux y découvriront une succession de statues en bois censées représenter la multiplicité des formes de Bouddha .


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs