Accueil > Miyajima

Visiter Miyajima
宮島

Torii de Miyajima

Hanabi près du sanctuaire d'Itsukushima.

Torii de Miyajima

Le torii du sanctuaire d'Itsukushima.

Miyajima

Téléphérique de Miyajima.

Miyajima, momiji manjû

Le momiji manjû, une délicate brioche en forme de feuille d'érable

Belle île en mer

La visite de Hiroshima peut être éprouvante pour l'esprit. Pour se changer les idées et se réconcilier avec la nature, un ferry propose de vous transporter en quelques minutes vers un petit bout de paradis insulaire : l'île de Miyajima.

Alors que les parcs à huîtres défilent sous les yeux des passagers, les côtes se rapprochent et un petit point rouge se distingue : le portail du sanctuaire d'Itsukushima, l'un des sites les plus visités du Japon. Rougissant des pieds à la tête, il laisse fièrement les vagues s'écraser contres ses inébranlables piliers auxquels vents et marées ne font pas peur. La navette passe devant le monument, puis s'en éloigne pour débarquer sa cargaison humaine au terminal. La ruée vers le vermillon commence : tous se précipitent pour ne pas louper la marée et pouvoir profiter du spectacle d'un sanctuaire sur la mer, construit sur pilotis.

Une nuit avec les daims

Mais l'île de Miyajima (anciennement Itsukushima, jusqu'à ce que le lieu sacré lui dérobe son nom) recèle de bien d'autres merveilles. Une ascension du mont Misen, la montagne dominant le paysage, donne l'occasion de traverser la magnifique vallée d'érable Momiji-dani, dont les couleurs illuminent le ciel en automne.

Les touristes passent généralement la journée sur l'île et repartent en fin d'après-midi. Mais notre conseil pour Miyajima est de prendre le temps de s'y arrêter une nuit, dans l'une des auberges traditionnelles (ryokan). Le coucher de soleil près du torii immergé crée une poésie des couleurs pendant quelques instants, ce que les daims qui peuplent l'île ne manquent pas de venir partager avec vous. N'hésitez pas à leur faire quelques caresses, ils sont dociles, affectueux et très habiles pour chaparder quelques nourritures.

L'île dispose de nombreux restaurants qui sauront combler vos heures de petit creux avec une grande variété de plats, notamment à base d'huîtres, produit phare de la région. Pour le dessert, la spécialité de l'île : le momiji manjû, une délicate brioche en forme de feuille d'érable fourrée à la pâte de haricot rouge qui se décline de bien des façons. Coupée du reste du monde, cette bulle de verdure est bien difficile à quitter une fois ses nombreux charmes découverts.