Kiyomori Matsuri   宮島清盛まつり

Date de publication :
Festival Kiyomori

Tenues traditionnelles lors du festival Kiyomori.

Festival Kiyomori

Tenues de guerriers samouraïs lors du festival Kiyomori.

Parade guerrière

Le festival célèbre la mémoire du valeureux TAIRA no Kiyomori (1118-1181) qui oeuvra pour la prospérité de Miyajima. Ce commandant militaire et homme d'état mit en place le premier gouvernement guerrier de l'histoire du Japon. Il devint un héros littéraire avec le Heike Monogatari écrit au début de la période de Kamakura (1185-1333).

Les costumes datent de l'époque Heian (794–1185). Les kimonos de femmes composés de plus de douze couches de tissus suivent un système de combinaison de couleurs et de fleurs, plantes et animaux spécifiques à chaque saison voire à chaque mois. Cet art vestimentaire est désigné par le terme de « irome » et est évoqué dans le Dit du Genji. Les différentes pièces de la tenue prennent alors des noms associés aux éléments naturels tels que sakura pour la couleur carné de la fleur de cerisier. D'autres teintes se réfèrent aux reflets irisés de la carapace de certains insectes, au blanc translucide des premiers flocons ou à celui, intense, de l'épais manteau neigeux du cœur de l'hiver.

Une foule d'enfants participe à la parade, des fanfares l'animent, les drapeaux arborant les armoiries des seigneurs guerriers du temps passé la colorent... Gaité et bonne humeur caractérisent chaque année le festival. De plus, il s'agit d'une occasion unique d'apercevoir des femmes habillées en shirabyoshi, les célèbres comédiennes de l'époque Heian (794-1185). De quoi voyager dans le temps avec des paillettes plein les mirettes.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs