La nuit de la danse de Miyajima   踊りの夕べ

Date de publication :

Quand les Japonais dansent depuis la nuit des temps

La nuit de la danse de Miyajima a lieu deux soirs de suite sur la plage de Mikasahama et jusqu’au sanctuaire d’Itsukushima, quelques jours après la fête de l'Obon.

Origines

La tradition de la danse de Miyajima, Odori no yûbe, se transmet depuis 500 ans. Elle découlerait de la danse de l’Obon, que les Japonais effectuent lors de festivals qui ont lieu à cette saison, en l’honneur des âmes de défunts.

Lire : La période de l'Obon au Japon

La légende dit que, 500 ans auparavant, des pirates originaires d’Iyo (préfecture d’Ehime, île de Shikoku) jetèrent l’ancre à Miyajima. Une violente tempête éclata et de nombreux pirates y laissèrent la vie. Après cet incident, lorsque les bateaux s’aventuraient en mer, il était fréquent que les marins rencontrent les fantômes des disparus. C’est pour apaiser les esprits que la danse de Miyajima a été créée.


Le torii du sanctuaire d'Itsukushima à Miyajima, vu de nuit

Le torii du sanctuaire d'Itsukushima à Miyajima, vu de nuit

La danse de Miyajima est traditionnellement dansée dans une tenue noire et un chapeau de paille dissimulant le visage.

La danse de Miyajima est traditionnellement dansée dans une tenue noire et un chapeau de paille dissimulant le visage.

La danse de Miyajima a lieu pendant deux nuits consécutives, quelques jours après la fin de l’Obon, sur la plage de Mikasahama, à Miyajima. Elle a été classée Bien Culturel Immatériel de la ville d’Hatsukaichi.

Lire aussi : Les plages d'Hiroshima

Traditionnellement, les danseurs doivent porter un chapeau de paille plat dissimulant leur visage, ainsi qu’un haori noir.

En plus de la danse de Miyajima (Miyajima odori no yûbe), quatre styles de danse y sont reproduits, dont la danse Ampang, la danse Shamoji, toutes sont assez proches de la danse de l’Obon.

Découvrez aussi : Awa odori, la reine des danses

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs