Promenades dans les gorges de Dakigaeri   抱返り渓谷

Date de publication :
Au départ du chemin vers la gorge

Au départ du chemin vers la gorge

Dans la forêt primaire

Dans la forêt primaire

Magnifique forêt durant le kôyô

Magnifique forêt durant le kôyô tout le long de la gorge

Randonnée dans une des plus belle gorges du Japon

Situé à Akita, la gorge de Dakigaeri est un magnifique lieu de promenade. Entre les forêts recouvrant les montagnes, les eaux bleues turquoises ou vert émeraude et les cascades rafraichissantes, vous y ferez le plein de nature.

De belles randonnées dans toutes les saisons

Tout près de la belle cité touristique de Kakunodate et facilement accessible par la ligne Akita Shinkansen, la gorge de Dakigaeri s’offre aux visiteurs avides d’espaces naturels préservés. Des forêts primaires recouvrent les montagnes environnantes, alors qu’un grand plateau vous accueille au départ d’un chemin de promenade qui vous fera longer une rivière aux eaux bleu-vert, de turquoise à émeraude tout droit sorti d’un paradis tropical. 

En été, les multiples cascades rafraichissent le corps et l’esprit. Et en automne, ce sont les couleurs du koyo qui ravissent les yeux, autant qu’à l’opposé le vert tendre des arbres au printemps.

Une promenade romantique - Embrassez-vous en chemin !

La gorge de Dakigaeri se prolonge sur 10km en suivant les courbes de la rivière Tama (pas la même qu’au nord de Tokyo), qui prend sa source sur le mont Obuka pour rejoindre le fleuve Omono en passant par le lac Tazawa et Kakunodate où nous sommes.

Le chemin que nous vous proposons de suivre est une promenade de 1,5km pour une bonne heure de marche aller-retour. 

Il n’est pas possible de longer la rivière tout le long de la gorge à cause des éboulements qui l’on bloqué. Le parcours suit un ancien chemin forestier du torokko aménagé pour transporter du bois, mais fermé en 1963.

Ce chemin est très étroit, c’est pourquoi il se nomme "dakigaeri" qui signifie que l’on ne peut s’y croiser sans s’embrasser. 

Et c’est vrai qu’aujourd’hui encore, il vaut mieux aller tous dans le même sens que de croiser sans cesse ceux qui reviennent. 

Depuis le chemin, les eaux bleu-vert

Depuis le chemin, les eaux bleu-vert de la rivière Tama

Randonner dans la gorge de Dakigaeri

Pour commencer, un passage par le sanctuaire Dakigaeri s’impose pour bénéficier de la protection des dieux, comme il se doit. Ce petit temple shintô dédié au kami de l’eau et protégé par de grands cyprès du Japon, vous assurera ainsi une randonnée dans les meilleures conditions. 

Un grand pont rouge suspendu de 80 mètres de long marquera réellement le départ du chemin. Connu comme le plus ancien pont du département d’Akita, il a été construit en 1926 et il offre un beau panorama sur toute la vallée jusqu’à loin dans la gorge.

Cascade Kaiko no taki

Cascade Kaiko no taki à la fin du chemin

La marche se déroule les yeux dans les couleurs bleu-vert des eaux des gorges, provenant de Tamagawa-onsen, qui procèdent les eaux les plus acides de tout le Japon (ph 1,2).

Pour palier à l’effondrement d’une partie du chemin, un nouveau pont à été construit, et c’est une bonne chose car il offre un très beau point de vue à mi-parcours. 

Vous passerez ensuite trois tunnels creusés à la main par l’homme. 

La fin du chemin est le point d’orgue car c’est là que vous apprécierez la grande cascade Kaiko no taki devant laquelle on ne cesse de se retourner tant elle éblouit par sa beauté sauvage, c’est le sens du terme ‘kaiko’. 

Elle est rafraichissante en été, belle en toute saison, et surtout magnifiée par les couleurs de l’automne japonais.

Puis vous ferez demi-tour pour aller embrasser d’autres personnes le long du chemin !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs