Le festival de Kamaishi   釜石市 の祭り

Date de publication :
Le festival de Kamaishi

Le festival de Kamaishi

Un festival entre deux mondes

Chaque année, la petite ville de Kamaishi organise son festival, une parade en l'honneur des divinités locales. En 2019, ce festival tombera au même moment que la Coupe du Monde de Rugby™ ! Une belle occasion de découvrir la culture locale entre deux lancés de ballon ovale.

Une parade sur mer…

Chaque année, Kamaishi organise trois jours de festivités à partir du troisième vendredi du mois d'octobre. Un long week-end rythmé par le son des taiko (tambours japonais traditionnels), les chants des participants et le bruit des pagaies qui s'abattent sur les flots.

En effet, la majeure partie du festival se déroule sur l'eau. Kamaishi étant une ville qui vit principalement de la pêche, elle rend régulièrement hommage aux divinités locales qui ont protégé ses navires et ses hommes durant l'année.

Hikifune, un bateau traditionnel japonais

L'hikifune, un bateau traditionnel japonais

Le tairyobata, un drapeau porte-bonheur au Japon

Le tairyobata, un drapeau porte-bonheur au Japon

La danse du tigre sur les eaux de Kamaishi

La danse du tigre sur les eaux de Kamaishi

Lors du festival, c'est près d'une dizaine de bateaux hikifune qui parcourront la baie du petit village de pêche. Prévus initialement pour accueillir un équipage réduit, les bateaux hikifune sont de petites embarcations japonaises qu'on utilisait traditionnellement sous Edo (1603-1868) pour pêcher au bord du rivage. Généralement amarrés près des côtes, ils ne naviguent plus aujourd'hui que pour le festival. Pour l'occasion, ils sont même accompagnés de tairyobata, de grands drapeaux traditionnels japonais porte-bonheurs qui apporteraient chance et sécurité en mer.

Mais c'est surtout pour sa danse du tigre, dit Tora-mai, que le festival de Kamaishi attire des visiteurs de tout le Japon. Les bras recouverts d'une tête de tigre en tissu, les danseurs bougent les mains au rythme des tambours pour donner l'impression que les tigres volent au-dessus de l'eau. Une danse impressionnante, qui permettrait ainsi de chasser les mauvais esprits de la baie.

et sur terre

Véritable événement local, la parade continue également sur la terre ferme. Reliant le sanctuaire de Ozaki au sud de la baie à celui de Sanjija qui protège les mines à l'est de la ville, le festival voit chaque année plusieurs centaines de danseurs et de chanteurs animer les rues de Kamaishi. La parade étant avant tout un événement religieux, les membres du cortège portent également des mikoshi, des autels shinto portatifs, entre les deux sanctuaires.

La danse du tigre au sol

La danse du tigre au sol


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs