Le mont Iwate   岩手山

Date de publication :

Vue en hauteur du Mont Iwate

Mont Iwate

Vue du mont Iwate avec la rivière Katakami au premier plan

Vue lointaine du Mont Iwate

Le Mont Fuji du Tôhoku

Le mont Iwate est un stratovolcan de la région du Tôhoku, au pied duquel se trouve la ville de Morioka. Il est surnommé "Nambu Fuji" - littéralement "Fuji du sud" - du fait de sa ressemblance avec la montagne la plus célèbre du Japon quand il est regardé en direction du sud. Et comme son grand frère, il peut être escaladé lors de la saison estivale !

Un volcan animé

Le mont Iwate, éminence au sud-ouest du parc national Towada Hachimantai, était aussi connu dans les anciens temps comme "la montagne du rocher aigle", du fait de la forme que prenait ses versants au moment de la fonte des neige. 

Montagne la plus élevée de la préfecture du même nom - culminant à 2038 mètres -, cette vieille dame qui étale son sommet neigeux dans le dos de Morioka appartient à la liste des 100 montagnes les plus célèbres du Japon.

Morioka : la rivière Nakatsu et le mont Iwate.

En tant que volcan, considéré comme toujours actif, elle a connu plusieurs éruptions à travers l'histoire du Japon, dont la dernière date de 1919. Cette activité a laissé derrière elle plusieurs coulées de lave figée qui font le charme de la région pour les touristes, telles que la coulée Yakkiri, ou la coulée Yakehashiri (toutes deux localisées sur le versant nord-est). Cette dernière est d'ailleurs classée monument naturel national depuis 1944 par l'agence pour les Affaires culturelles.

Les chemins fleuris du Mont Iwate

Une invitation à la randonnée

A l'instar du Mont Fuji, le mont Iwate est une montagne qui peut être escaladée durant l'été. Sept chemins de randonnée existent, parmi lesquels le chemin Yanagisawa (long de 5,7 kilomètres) est le plus prisé par les visiteurs. 

Commençant au camping Umigaeshi, situé dans la ville de Takizawa à 633 mètres d'altitude, il mène jusqu'au sommet de la montagne en 4 à 5 heures en moyenne

À noter qu'au bout d'une heure de marche environ, le chemin se sépare en deux pendant près de la moitié du trajet avant de se réunir à nouveau plus en hauteur. En effet, un nouveau sentier, plus praticable, a été aménagé en parallèle de la voie antique. Pour autant, ceux souhaitant emprunter le vieux chemin des pèlerins seront récompensés par les plus beaux panoramas ! 

Les autres voies d'ascension sont un peu plus escarpées, certaines n'étant recommandées qu'aux marcheurs de bon niveau (c'est le cas du chemin Omisaka). Le chemin Amihari est lui par ailleurs doté d'un télésiège pour ceux voulant admirer les hauteurs en étant confortablement installé !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs