Le festival de la neige Yokote Kamakura   横手雪祭り

Date de publication :

Un grand nombre de kamakuras miniatures sont construits sur la même couche de neige

Amazake, le saké sucré non alcoolisé

Amazake, le saké sucré non alcoolisé

Un kamakura abritant un enfant lors du festival de Yokote

Les igloos du Japon

Yokote, située aux alentours de la ville d’Akita, célèbre tous les 15 et 16 février le Yokote kamakura matsuri, durant lequel elle accueille un nombre impressionnant de constructions en forme d’igloo. Cette tradition vieille de plusieurs centaines d’années offre la vision de tapis de neige constellés de lumière. Retour sur une œuvre d’art grandeur nature.

Les petits igloos du festival de la neige de Yokote.

Les petits igloos du festival de la neige de Yokote.

Un festival à la main des enfants

Le festival Yokote Kamakura est vieux de plus de 450 ans. Il tirerait son origine de la mise en flammes des décorations des festivités du nouvel an qui, dans ce mouvement, seraient renvoyées aux dieux et de la coutume voulant que les enfants chassent les oiseaux pour protéger les récoltes. Ce sont ces derniers ainsi que des adolescents qui construisent chaque année des kamakura ou hutte de neige au sein de la ville. Elles sont créées à partir de neige agglomérée en un petit mont que l’on creuse ensuite. Les igloos sont éclairées par des lanternes, alors qu’un autel en l’honneur des divinités de l’eau y est installé, avec à côté de daifuku (pâte de riz fourrée) et de l'amazake (boisson non-alcoolisée faite à base de riz).

Lire : Les matsuri, festivals japonais

Des kamakura de toutes tailles

Une centaine de kamakura de grande taille sont réalisés entre la station JR de Yokote et le château - situés à environ 2 kilomètres de la rivière - et peuvent accueillir entre 4 et 6 personnes. De 18 à 21h, les enfants hèlent les passants dans le dialecte d’Akita pour les inviter à faire une offrande aux divinités et à déguster des daifuku et de l’amazake. On peut y prier les dieux de l’eau pour que les récoltes à venir soient bonnes, la bonne santé, etc. C’est l’occasion pour les voyageurs de discuter avec les locaux et de découvrir un Japon authentique.

Lire aussi Le festival de la neige à Sapporo

D’autres kamakura de petite taille, juste assez grands pour accueillir une lanterne, sont alignés en rangs, serrés le long de la rivière Yokote, du côté du château ou bien de l’école élémentaire de Minami. Ces petits kamakura offrent une vision hivernale romantique au visiteur en balade, et la chance de prendre de magnifiques photos à partir de points d’observations prisés tel que le château, construit sur une colline et qui permet une vue panoramique de la ville.

kamakura

Un kamakura devant le château de Yokote

Les œuvres d’art sont préservées

Une autre particularité de ce festival est à retrouver du côté du musée Yokote Kamakura, le Kamakura-kan. En plus de retracer l’histoire des kamakura dans la ville, vous y retrouverez une chambre froide bien particulière. En effet, un certain nombre de kamakura y sont maintenus dans le froid afin que les visiteurs puissent admirer certains spécimens du festival à n’importe quel moment de l’année. Il est possible de s’installer à l’intérieur, comme lors des festivités. Attention, il faut veiller à s’habiller chaudement, la chambre froide affiche des températures très basses !

DécouvrirLe festival de l'hiver à Asahikawa

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs