Une nuit au temple Zenko-ji   善光寺に泊まろう

Date de publication :
Temple Zenko-ji

Le temple Zenko-ji, dans toute sa splendeur.

Le repas du moine

Un repas de moine, strictement végétarien.

Une chambre monastique

Une chambre monastique.

Dans la peau d'un moine bouddhiste

Le temple Zenko-ji à Nagano est l’un des derniers temples du Japon qui vous donne l’opportunité de découvrir la vie austère des moines en vous permettant de dormir dans son enceinte et de participer à l’oasaji, la cérémonie matinale des moines.

Moyennant quelques yen, vous pouvez rester dormir dans le temple avec les pèlerins et les autres touristes. C’est l’occasion de découvrir la vie monastique, dans l’un des temples les plus populaires du Japon. Hommes comme femmes, pratiquants comme non-pratiquants sont donc accueillis, jour après jour dans l’enceinte du temple Zenko-ji.

Manger comme un moine

Les repas servis, le dîner et le petit-déjeuner donc, sont exclusivement végétariens : le bouddhisme interdit la consommation de viande. Appelés "shojin ryori", vous ne trouverez même pas de poisson ou de substituts provenant d’une espèce animale dans ces plats. Ce sont plutôt le tofu et le konyaku (konjac en français) qui sont à l’honneur. Les plats sont équivalents à ceux qui peuvent être servis dans un ryokan : vous allez en prendre plein les papilles ! Cela va sans dire mais aucun alcool, pas même du saké, n’est disponible dans le temple.

Dormir comme un moine

Préparez-vous à passer la nuit dans une chambre monastique traditionnelle, séparée des autres par des murs de papier coulissants, ou shôji. Amis au dos fragile, attention : vous dormirez avec un futon, sur un tatami. Si vous aurez le droit à un petit chauffage à gaz et/ou à un kotatsu (une table chauffante) pendant l’hiver, amenez aussi un sac de couchage et de bons pulls, afin de ne pas passer la nuit à grelotter. Les salles de bain et toilettes sont communes à tous les visiteurs, bien que non mixtes. Ce sera aussi l’occasion de vous déconnecter : pas de télé, ni même de Wi-Fi à l’horizon ! Au temple Zenko-ji, il n'y a que 39 shukubô disponibles alors n'oubliez pas de réserver.

Prier comme un moine

Après cette bonne nuit de sommeil, vous aurez ensuite la chance de prendre part à un rituel qui n’a pas changé depuis plusieurs siècles, et qui a lieu tous les jours de l’année, immanquablement. À 6h du matin environ (les horaires changent en fonction de l'heure du lever du soleil), les moines vous conduisent dans le sanctuaire du hall principal, celui où la statue de Bouddha est conservée. Sur le trajet, les moines appartenant à la secte Jendai prennent part à une procession appelée “o-juzu choudai(ou procession de la roseraie), qui a elle aussi lieu tous les matins. Le prêtre principal, suivi de la prêtresse, entourés d’autres moines qui les protègent avec des ombrelles rouges, donnent leur bénédiction tout le long du chemin aux visiteurs agenouillés. Une fois arrivés, les moines se préparent pour l’oasaji, la prière matinale. Le moine principal est dos à vous et psalmodie les sutra, tout en faisant de grands gestes. Peu à peu, les autres moines se joignent à lui : impossible de résister à la magie du moment, le psaume résonnant dans l’obscurité et la sérénité du lieu. Les moines de la secte Todo prennent le relai : vous aurez du mal à voir la différence car seuls les sutra changent. Chaque cérémonie dure 30 minutes. Pas d’inquiétude sur ce que vous devez faire ou ne pas faire, vous serez complètement pris en charge du début à la fin. Notez qu'il n'est pas obligatoire de passer la nuit sur place pour assister à l'oasaji.

Le temple Zenko-ji vous fournit donc l’occasion rêvée de découvrir si la vie monastique est faite pour vous, ou pas ! Après une nuit sur place, n’hésitez pas à poursuivre votre découverte des Alpes Japonaises, entre pistes noires et nouilles soba.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs