La vallée de Kamikôchi   上高地

Date de publication :
La vallée de Kamikochi

La vallée de Kamikochi en hiver

Kamikochi est un paradis pour les randonneurs

Kamikochi est un paradis pour les randonneurs.

Le lac Taisho

Le lac Taisho

Vue depuis le pont Myojin

Vue depuis le pont Myojin

Les majestueuses montagnes autour de Kamikochi

Les majestueuses montagnes autour de Kamikochi

Randonnée dans les Alpes japonaises

La vallée de Kamikôchi demeure, pour bon nombre de chanceux à y être allés, un souvenir impérissable.

Le fond de la vallée de Kamikôchi

Le fond de la vallée de Kamikôchi

La vallée de Kamikôchi est située au cœur de la chaîne montagneuse du centre du Japon appelée les Alpes japonaises.

Les Alpes au Japon ?

Eh oui, le Japon possède aussi ses Alpes ! D’ailleurs, en 1998, la planète entière a pu suivre les meilleurs sportifs mondiaux d’hiver concourir pour une médaille d’or à Nagano, chef-lieu de la préfecture éponyme et "capitale" des Alpes nipponnes.

Pour la petite histoire, c’est Walter Weston (1861-1940), un missionnaire Anglais, qui a introduit sur le sol japonais l’alpinisme à l’occidentale. Et c’est également lui qui a popularisé le terme de Alpes japonaises. D’ailleurs, vous trouverez au centre de la vallée de Kamikôchi une plaque commémorative qui lui est dédiée, c’est vous dire si l’homme a eu une influence sur la r��gion.

La vallée de Kamikôchi se trouve dans le parc national de Chûbu Sangaku. C’est un vaste territoire situé à cheval sur quatre préfectures : Toyama, Gifu, Nagano et Niigata. Mais la vallée – elle – est située exclusivement dans la préfecture de Nagano, à son extrême ouest.

Les Alpes japonaises ont la particularité de nous offrir une autre vision du Japon : ici, place à la majesté des grands espaces et des hauts sommets. De plus, pour le visiteur estival, le climat frais et sec de la région contraste avec celui étouffant du reste du Japon.

La Vallée des Merveilles

Kamikôchi veut dire littéralement "hauts plateaux", ou "terres hautes". C’est une vallée reculée des monts Hida. Située entre 1 400 et 1 600 mètres d’altitude, elle est longue d’une quinzaine de kilomètres. Les montagnes qui l’entourent peuvent dépasser les 3 000 mètres. Elle est désignée comme patrimoine culturel du Japon ; à juste titre, Kamikôchi est splendide !

Une rivière, l’Azusa-gawa coule à travers la vallée et vient alimenter le lac Taishô, dont les eaux très claires reflètent le ciel et les nuages. La présence de marais et de forêts épaisses s’associent également pour apporter à l’ensemble une atmosphère féérique. Époustouflant !

Pont Myôjin dans la vallée de Kamikochi

Pont Myôjin dans la vallée de Kamikochi

Le royaume de la randonnée

La vallée de Kamikôchi est accessible au visiteur d’avril à novembre. Ici, les promeneurs de tous niveaux y trouveront leur bonheur. Promenade familiale ou randonnée alpine pour les plus aguerris, tout est possible. 

Une journée typique à Kamikôchi peut ressembler à ceci : commencer sa balade autour du lac Taishô, puis remonter la rivière Azusa jusqu’au pont Myôjin en amont. Cette balade se fait en quelques heures et est accessible à tous car le terrain n’y est pas accidenté et la pente vraiment faible. C’est d’ailleurs ce qui explique la présence de nombreux marais et petits étangs dans la vallée.

Le lac Taishô a une existence plutôt récente. En effet, celui-ci a été formé en 1915 par l’éruption du volcan Yake qui endommagea la rivière Azusa. Aujourd’hui encore, nous pouvons observer des arbres décomposés émerger de l’étang. Vestiges d’une flore terrestre, aujourd’hui sous les eaux.

Un peu plus en amont, peu après le lac Taishô, se trouve l’étang Tashiro. Entouré de marais, il offre des scènes oniriques avec ses volutes de brouillard émanant des mares. 

À proximité de la gare routière, au centre du plateau, se trouve le pont Kappabashi, pont des kappa, créatures mythiques. De nombreux chemins de randonnées sont accessibles aux alentours de ce beau pont suspendu. Certains mènent jusqu’aux sommets des montagnes érigées fièrement tout autour de la vallée.

Amoureux(ses) de nature, vous ne serez pas déçu(e)s ! Toutes ces randonnées offrent de magnifiques paysages naturels. Attendez-vous à longer des champs de rhododendrons (ou azalées japonaises) et à rencontrer des singes et de nombreuses espèces d’oiseaux.

Grâce à une relative modération dans les équipements touristiques, la beauté est préservée à Kamikôchi. Dans la vallée, vous ne trouverez qu’une demie douzaine d’hôtels (dont le prestigieux Imperial Hotel ouvert en 1933), et un nombre limité de magasins à souvenirs. Un réel effort pour le pays !


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

Monsieur

Endroit magnifique en effet! Depuis Matsumoto, il est aussi possible de longer en train la jolie vallée d'Hakuba. Et pourquoi pas s'arrêter à Minami-Otari, au Kodama Loge tenu par deux jeunes Suisses très sympa?