Nozawa onsen   野沢温泉

Date de publication :
Nozawa onsen

Nozawa onsen

Nozawa onsen en hiver

Nozawa onsen en hiver

Nozawana

Nozawana

Cuire les oeufs dans l'eau de la source

Cuire les oeufs dans l'eau de la source

Un établissement thermal de Nozawa onsen en hiver

Un établissement thermal de Nozawa onsen en hiver

Entretenir la source de vie

Ce village des Alpes japonaises, reconnu pour son domaine skiable, recèle surtout de bons onsen entretenus par les habitants eux-mêmes, ce qui en fait toute leur valeur.

La source dans l’histoire

Nozawa onsen est une petite cité thermale située au pied du mont Kenashi, dans la préfecture de Nagano. Celle-co est mondialement connue pour avoir accueillie des compétitions lors des Jeux Olympiques d’hiver de Nagano en 1998.

On trouve des traces de la source chaude dans la ville de Nozawa depuis le VIIIème siècle. Elle devient populaire à l’époque d’Edo (1603-1868) grâce au chef du clan Matsudaira du domaine d’Ilyama, qui y fait construire sa résidence secondaire afin de bénéficier le plus souvent possible des eaux de cette source. Il accordera aux habitants des environs le droit de goûter eux-aussi à ces bienfaits ... mais seulement après les récoltes !

Nozawa onsen

Nozawa onsen

A la source des habitants

Dès lors, la source bénéfique est protégée et le village s’est développé grâce aux habitants eux-mêmes. Aujourd'hui, ce sont 13 bains publics gratuits qui sont entretenus chaque jour (frais d’électricité, nettoyage, gestion de l’eau, …). Dans chacun de ces petits établissements (ouverts tous les jours de 5h à 23h), est disposé une boîte de remerciement pour participer financièrement à leur entretien.

Il faut signaler que ces bains publics sont avant tout pour les habitants, lieu de détente et d’échange, incitant à la communication.

L’eau est très chaude, bien trop même pour les touristes de passage qui n’arriveront pas à tremper l’orteil dans les 42° minimum (l’eau sortant de la source atteint 90°). C’est pour cela que des établissements plus ‘tempérés’ ont ouvert :

  • Furusato no Yu est un établissement payant de tout confort, avec douche, shampooing et une eau à 40°, avec bain extérieur "rotenburo" (ouvert de 10h à 20h, fermé le jeudi / 500 yens soit environ 4 €)
  • Sparena est constitué de plusieurs bains dont un extérieur mixte, dans lequel vous porterez un maillot de bain. Il y a aussi un restaurant. (ouvert tous les jours de 6h30 à 20h30 / 700 yens soit environ 5,5 €)

De la source aussi…

Vous trouverez tous types d’hébergements à Nozawa onsen, hôtels, ryokans et minshukus pour de vrais séjours à la japonaise, en se promenant en yukata dans les rues. N’oubliez pas de déguster les spécialités locales, onsen manju, nozawana et sake.

Particularité locale amusante à la source Ogama, qui jaillit à 100° : les habitants viennent y laver et cuire leurs légumes et oeufs. À la place Yurari, à côté d’Ogama, on vous propose d’acheter une petite boîte avec des oeufs frais à un commerçant pour les cuire vous-même à l’eau de la source brûlante et de les manger ensuite.

La spécialité de Nagano, le nozawana, vient de ce village. C’est un légume vert japonais de la famille du navet, qui a été blanchit à l’eau de la source puis mariné. Ce processus lui confère une texture et un goût tout particulier pour qu’il vienne en accompagnement du riz blanc sur les bonnes tables japonaises.

Nozawana

Nozawana

Pour s’amuser un peu, rendez-vous à l’office du tourisme, en face du terminus de bus, qui propose une sorte de chasse au trésor avec un carnet en main (400 yens soit environ 3,20 €). Il y a 27 lieux à visiter dans le village, où vous pouvez prendre l’empreinte d’un dessin en relief sur les pages de votre carnet. Avec une dizaine de lieux visités, vous obtenez déjà un cadeau, en plus d’en apprendre sur l’histoire et la culture de Nozawa.

Nozawa onsen possède un festival, le Dôsojin matsuri, du 13 au 15 janvier, qui met à l’honneur le feu, où des combattants s’affrontent à coups de torches dans le but de brûler les mauvais esprits. C’est l’un de trois matsuri de ce type avec le Kurama de Kyôto et le Nachi de Wakayama.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs