Le quartier de Matsushiro   松代町

Date de publication :
mont-minakami

Le Mont Minakami

ecole-matsushiro-enceinte

L'école des arts littéraires et militaires de Matsushiro

armure-Sanada_Treasure_Museum

Visitez le Musée du trésor Sanada

Si les pierres pouvaient parler...

L'ancienne ville de Matsushiro est aujourd'hui un quartier paisible du sud de Nagano où flotte toujours l’intrigante atmosphère de l’époque d’Edo. Les anciennes résidences seigneuriales et le château aux 100 000 pierres sont autant d’empreintes laissées par le clan Sanada qui gouverna la cité durant 300 ans.

L'ancien fief des Sanada

En prenant comme point de départ l’ancienne gare de Matsushiro, un bâtiment édifié en 1922 aujourd’hui transformé en centre d’informations touristiques, vous pouvez effectuer un parcours pédestre dans Matsushiro ; les différents points d’intérêt se trouvant à une faible distance les uns des autres. Précisons avant de commencer notre périple que la ville de Matsushiro a fusionné en 1966 avec la municipalité de Nagano pour en devenir l’un de ses districts. Toutefois, l’appellation « Matsushiro machi » (ville de Matsushiro) perdure toujours dans les usages.

Installé sur un promontoire naturel au bord de la rivière Chikuma, le château de Matsushiro surplombe la ville depuis la fin du XVIè siècle. Une dizaine de générations de Sanada se sont succédées dans cette forteresse aux 100 000 goku (pierres). Ce site historique national, endommagé au début du XIXè siècle par un incendie et restauré en 2004, est très populaire durant la période du hanami. Il attire également bon nombre de curieux lors du festival Sanada jumangoku qui se tient chaque année début octobre dans son enceinte. Au cours de ce dernier, la parade réunit plus de 250 personnes en costumes défilant dans les rues du quartier. Des spectacles de taiko, des danses et des démonstrations d’artillerie figurent également au programme de chaque édition.

chateau-matsushiro

Le château de Matsushiro

chokokuji-matsushiro

Le Chokoku-ji, le temple du clan Sanada

residence-sanada

La résidence Sanada

ecole-matsushiro

La Bunbu Gakko dispensait des cours de littérature, de médecine, d'art martiaux et de tactique militaire

Le patrimoine d'une famille

Non loin du château, le musée du trésor Sanada présente une impressionnante collection de 2 000 objets sur l’histoire de Matsushiro. Les armures, les archives, les armes, les laques, les céramiques et les œuvres d’art proviennent pour la plupart d’un don de la famille Sanada. À la fin de la visite, il est possible de revêtir des armures mises à disposition. Une occasion peu commune de s’immortaliser en samouraï ! Fondé en 1547, le temple Chokokuji abrite les tombes des seigneurs du clan. Son toit porte en décoration l'emblème des Sanada ; le rokumonsen (six pièces ajourées confiées aux morts pour payer la traversée de la rivière de la mort).

Les valeureux guerriers du clan Sanada ont adopté ce motif pour signifier à leurs ennemis qu'ils n'avaient nullement peur de la mort et étaient prêts à mourir lors des batailles. Parmi les sépultures, le mausolée de Nobuyuki Sanada (1566 - 1658), premier seigneur du domaine de Matsushiro est le plus richement décoré. Les peintures à la feuille d'or du plafond en caissons réalisées par Kano confinent à l'émerveillement. 

Plusieurs résidences seigneuriales, édifiées au XIXè siècle, ont été préservées et sont disséminées dans Matsushiro. Parmi celles-ci, la résidence Sanada, érigée en 1864 pour le neuvième seigneur du domaine, Yukinori Sanada, a servi de résidence privée à la famille jusqu’en 1966. La maison est meublée d’objets centenaires et dispose d’un charmant jardin traditionnel. L'ancienne résidence Yokota (famille d'intendants du clan Sanada) est un autre atout culturel de Matsushiro. La maison au toit de chaume d'une superficie de 3 300 m2 est un témoignage précieux du style de vie mené par la classe moyenne du domaine. Quant à la Teramachi Shoka, elle était la maison d’un riche marchand de la ville de l’époque d’Edo (1603-1868). L’ouverture en 1855 de l'école des arts littéraires et militaires, Bunbu Gakko, démontre l’implication du clan dans l’éducation. Cette académie militaire dispensait aux enfants de samouraïs du domaine des cours de littérature, d’arts martiaux, de tactique militaire et de médecine.

Voir aussi : La résidence de samouraïs d'Aizu

Une base militaire secrète

La zone de satoyama de Matsushiro où se situent le mont Minakami, le mont Zozan et le mont Maizuruyama est l’endroit parfait pour faire de la randonnée. Vous pouvez accéder au Minakami jinja au sommet du mont Minakami, littéralement le mont de « tous les dieux », sans aucune difficulté. Les trois sommets de Matsushiro sont particulièrement célèbres pour abriter le Matsushiro Daihonei, un refuge souterrain de 10 km creusé entre le 11 novembre 1944 et le 15 août 1945. Cette série de tunnels, restée inachevée, devait servir de quartier général impérial lors des batailles décisives de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

quartier-general-imperial

L'entrée du quartier général impérial souterrain

tunnel-matsushiro

Un tunnel hors-norme

Le projet est ainsi mené dans le plus grand secret et très rapidement, usant de la mobilisation forcée de Japonais et de Coréens. Pour remplir sa fonction de centre stratégique et opérationnel, le lieu est équipé d’installations téléphoniques pour les communications militaires et accueille une résidence et un sanctuaire pour la famille impériale. Ouvert au public en 1989, ce refuge souterrain est accessible sur 500 mètres. À l’entrée, un musée documente sa construction et honore la mémoire des travailleurs forcés disparus. Matsushiro s’inscrit donc aussi comme un haut lieu de l’histoire contemporaine japonaise. 

Voir aussi : Les Alpes japonaises

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs