Isama   伊参

Date de publication :
muriers-isama

Muriers à Isama

shirokubo-ochako

Le "combat des thés"

isama-studio-park

L'ancienne école devenue musée du cinéma

biennale_nakanojo

L'ancienne école accueille les oeuvres d'art

affiche-biennale

Biennale de Nakanojo

Battre la campagne

Le charmant village d’Isama au nord de Nakanojo dans la préfecture de Gunma est un petit bourg typique des campagnes japonaises, niché entre les montagnes. Venez assister à son festival de cinéma ou sa biennale d’art contemporain ; deux moments de grande convivialité qui se lient harmonieusement aux souvenirs d’antan émanant des vieilles bâtisses en bois.

Démarche citoyenne

Le village d’Isama, au nord-ouest de la préfecture de Gunma, est intégré au périmètre de la municipalité de Nakanojo depuis 1955. Le village a adhéré à l’association Nihon de mottomo utsukushii mura ("Les plus beaux villages du Japon") en 2009. Au-delà d’une simple reconnaissance de son patrimoine rural exceptionnel et de la beauté de ses paysages, cette adhésion démontre l’engagement quotidien à protéger et conserver ses biens patrimoniaux et historiques. Dans sa mise en valeur touristique, Isama accorde une place importante aux aspects environnementaux, lui permettant d’articuler au mieux le passé et le temps présent dans une volonté de transmission intergénérationnelle du patrimoine matériel et immatériel. Des associations en partenariat avec les autorités administratives s’organisent et œuvrent à la conservation des paysages du satoyama : de nombreuses forêts, des prairies et des splendides rizières en terrasse où bon nombre d’habitants travaillent.

À lire : Satoyama experience

Faire feu de tout bois

Les édifices en bois sont indissociables du satoyama. Isama conserve de nombreux bâtiments anciens en bois. Ainsi, la résidence de la famille Tomizawa, désignée "bien culturel important", est une ferme dédiée à la sériciculture (élevage du ver à soie) typique de la fin de l’époque d’Edo (1603-1868). Elle est inscrite sur la liste des sites du patrimoine mondial de l’Unesco en tant que site associé à la filature de soie de Tomioka, située à 50 kilomètres. D’anciennes écoles en bois construites à la fin du XIXè siècle viennent compléter ce patrimoine architectural. La chaleur du bois de ces minka et de ces écoles résonne harmonieusement avec le paysage du satoyama. Même si celles-ci ne sont plus en usage aujourd’hui, elles sont un atout touristique indéniable pour la communauté d’Isama.

maison-tomizawa-isama

La maison Tomizawa

shirokubo-ochako2

Saurez-vous reconnaître les différents thés?

À vos marques, prêts, buvez !

Isama demeure le dernier endroit de l’archipel où la cérémonie du thé Shirokubo ochako a toujours cours. Classée "bien culturel important du patrimoine immatériel" en 1990, cette cérémonie existerait depuis le milieu du XIVè siècle. Souvent qualifiée de "combat de thés", elle se déroule suivant un rite inchangé depuis 1799. Dans un premier temps, quatre types de thés, broyés au mortier puis tamisés, sont préparés et servis aux participants. Ceux-ci doivent accorder une attention toute particulière à cette dégustation en tentant de retenir leurs goûts et parfums. Puis le "combat" débute. De nouvelles tasses (entre 7 et 10 par participants) sont servies parmi lesquelles les participants doivent reconnaître les thés présentés précédemment. Le vainqueur est celui qui accumule le plus de bonnes réponses. Le "combat des thés" a lieu chaque année à Isama le 24 février. 


Du grand art 

La mise en valeur touristique d’Isama repose également sur son festival de cinéma et sa biennale d’art contemporain, deux évènements qui malgré leur contemporanéité s’expriment à merveille dans le cadre rural d’Isama. L’une des anciennes écoles du village ayant servi de décor au tournage d’un film en 1995 a été rénovée et aménagée en petit musée du cinéma. Elle devient aussi le temps du festival du cinéma un petit "palais des festivals" où ont lieu les projections. Quant à la biennale d’art contemporain qui se tient tous les deux ans, elle présente un mois durant les œuvres de plus de 150 artistes internationaux. Les artistes en résidence trouvent en ce petit bourg de montagne un lieu propice à la création et investissent les bâtiments ruraux anciens (écoles, usines, centres communautaires…). Un voyage artistique au cœur des paysages bucoliques du Japon rural et traditionnel.


festival_cinema_isama

Le petit festival du film d'Isama

art_biennale_nakanojo

Les oeuvres d'art envahissent la ville lors de la biennale

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs