L'église Oura   大浦天主堂

Date de publication :
Façade de l'église Oura à Nagasaki

Façade de l'église Oura à Nagasaki

Une touche française à Nagasaki

Au pied du jardin Glover, un clocher vert d'eau se dresse dans le ciel de Nagasaki : Oura, oeuvre de Jésuites français, a la réputation d'être la plus ancienne église du Japon.

Intérieur de l'église Oura

Intérieur de l'église Oura

Des chrétiens au Japon

L'histoire du christianisme à Nagasaki est d'abord celle de ses martyrs. Elle commence au milieu du XVIe siècle, lorsque des missionnaires portugais arrivent sur l'île de Kyushu pour évangéliser ce "nouveau monde". Le succès est rapide : de Kagoshima à Fukuoka, des daimyo (seigneurs féodaux) se convertissent, suivis par les habitants de leurs fiefs, et plusieurs séminaires et églises voient le jour.

Lire : Histoire du Japon : chronologie simplifiée

Mais le pouvoir voit d'un mauvais oeil ces conversions au culte des "barbares" (le nom souvent donné aux occidentaux) et l'influence qu'ils commencent à gagner. En 1614, le shogunat Tokugawa proclame l'interdiction de la religion chrétienne dans l'Archipel : c'est le début de la répression de ceux qui refusent d'abjurer, dont vont être victimes les "26 martyrs de Nagasaki" en 1597.

Premier clocher du Japon

C'est à ces 26 martyrs que rend hommage l'église Oura, bâtie en 1864 à l'époque où le Japon met fin au sakoku (fermeture absolue du pays aux étrangers) et où le christianisme y redevient admis. Et ce sont des jésuites français, membres des Mission Etrangères de Paris, qui sont à l'initiative de sa construction : Louis Furet et Bernard Petitjean, fraîchement débarqués de Paris avec l'ambition de rallumer le flambeau chrétien au Japon.

Lire aussi : Silence (2017), de Martin Scorsese

Oura était à l'origine une petite église de bois, plus modeste que celle qui l'a remplacée en 1879 et qui se dresse aujourd'hui au pied de la colline de Yamate : une chapelle gothique de stuc et de bois, arborant un clocher octogonal, probablement construite sur le modèle d'une église belge dont les deux missionnaires avaient apporté un plan lors de leur voyage japonais. Il s'agit du premier bâtiment de style occidental a avoir reçu le titre de Trésor national (1933).

Entre les murs d'Oura à Nagasaki

Stèle dans le jardin de l'église Oura, dépeignant les chrétiens Japonais

Stèle dans le jardin de l'église Oura, dépeignant les chrétiens Japonais

L'intérieur de l'église Oura (Nagasaki), dont les vitraux ont été importés de France.

L'intérieur de l'église Oura (Nagasaki), dont les vitraux ont été importés de France.

Oura, peut-être la plus célèbre des églises de Nagasaki (1865).

Oura, peut-être la plus célèbre des églises de Nagasaki (1865).

Statue du jésuite français Bernard Petitjean

Statue du jésuite français Bernard Petitjean

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs