Le festival des lanternes de Nagasaki   長崎ランタンフェスティバル

Date de publication :
Festival des lanternes de Nagasaki

Festival des lanternes de Nagasaki

Deux semaines de festivités aux couleurs de la Chine

Du Nouvel An chinois au 15e jour du calendrier lunaire, le festival des lanternes égaie les rues de Nagasaki. Créé par la communauté chinoise locale pour célébrer la nouvelle année, le festival est aujourd'hui un événement incontournable de la région. Découverte du plus grand festival de lanternes du Japon !

15 000 lanternes allumées dans toute la ville

Bien qu'elles aient été créées par la communauté chinoise de Nagasaki pour célébrer le Nouvel An lunaire, les festivités du Nouvel An chinois ont rapidement séduit les habitants de cette grande ville de Kyushu. Et dans l'optique de satisfaire le plus grand nombre, ces célébrations sont officiellement rebaptisées ''festival des lanternes'' en 1994.

Derrière cette appellation, la centaine de lanternes qui jalonnait les rues du quartier chinois de la ville, Shinchi ChinatownConfectionnées par les habitants du quartier, ces lanternes étaient un joli moyen d'égayer les rues pendant cette période de fête tout en les protégeant des mauvais esprits.

Aujourd'hui, cette tradition perdure. Et ce serait désormais plus de 15 000 lanternes géantes qui viendraient colorer les rues de Shinchi Chinatown et des quartiers environnants.

À lire : Fêter le Nouvel An chinois au Japon

Les signes du zodiaque sont un motif récurrent du festival

Les signes du zodiaque sont un motif récurrent du festival

Lanternes géantes au festival

Lanternes géantes au festival

Lanterne suspendue

Lanterne suspendue

Rouges, jaunes, dorées, les lanternes sont aux couleurs de la Chine. Et bien que l'aspect communautaire se soit dissipé avec le changement de nom des festivités, le festival des lanternes est encore aujourd'hui rattaché aux célébrations du Nouvel An chinois.

C'est pourquoi la plupart des lanternes arborent des motifs à l'effigie de ce dernier, à l'image des douze signes du zodiaque chinois censés porter chance en ce début d'année.

Voir aussi : Jûnishi, les 12 signes du zodiaque

Un festival riche en événements

Chaque année, le feu d'artifice tiré depuis le parc de Minato marque le point de départ du festival. S'en suit alors plusieurs danses et processions qui rythmeront ces 15 jours de festivités.

Parmi elles, la danse du dragon et la danse du lion, deux rituels incontournables des célébrations du Nouvel An lunaire. Issue du folklore chinois, la danse du dragon est un rituel utilisé pour faire tomber la pluie dans l'espoir d'obtenir de bonnes récoltes. Les participants dansent alors en costumes traditionnels pour appeler la pluie et portent un dragon de 20 mètres de long qui tente de s'élever vers les cieux.

Nagasaki Kunchi, la danse du dragon chinois

Nagasaki Kunchi, la danse du dragon chinois

De son côté, la danse du lion regroupe une dizaine de danseurs en costumes de couleurs vives qui dansent avec l'agilité d'un félin au rythme des percussions.

Danseurs participant à la danse du lion

Danseurs participant à la danse du lion

Plusieurs processions ont également lieu durant le festival, dont une parade en l'honneur de la déesse Mazu, la déesse protectrice des marins qui rappelle le passé glorieux du port de la ville, et la célèbre ''parade de l'Empereur'', une procession regroupant plusieurs danseurs en costume d'époque, 150 drapeaux et 2 palanquins sur lesquels deux figurants jouent les rôles de l'Empereur et de l'Impératrice de Chine. Le but de cette parade est de reproduire les processions d'autrefois, lorsque l'Empereur de Chine participait aux festivités du Nouvel An avec son peuple.


À noter enfin que le festival des lanternes accueille aussi chaque année de nombreux concerts de musique traditionnelle. Un moyen astucieux de marier culture chinoise et culture japonaise au sein d'un même événement !


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs