L’île de Nozaki   野崎島

Date de publication :

Eglise de Nokubi sur l'ile de Nozaki

L'île de Nozaki, Kyushu

Scène champêtre sur l'île de Nozaki

L'église Nokubi  sur l'île de Nozaki

L'église Nokubi sur l'île de Nozaki

L'île où le temps s’est arrêté

Nozaki est une petite île au large de Sasebo, à Kyushu. Désormais inhabitée, elle accueillit au XVIIe siècle, des chrétiens de la région de Nagasaki qui fuyaient les persécutions. Toute petite, 7,36 km2 exactement, Nozaki n’en est pas moins passionnante.

Plage sur l'île de Nozaki, voisine d'Ojika.

Plage sur l'île de Nozaki, voisine d'Ojika.

C’est un lieu hors du temps, que vous découvrez à pied, le long de sentiers de randonnée ou sur des chemins escarpés. Il n’y a ni café, ni restaurant et pas même un magasin. La nature y est reine, les seuls habitants sont des daims sauvages ou de pigeons violets.

Le refuge des chrétiens persécutés

Pourtant, jusqu’à l’automne 2001, cette petite île était habitée et a même servi de terre d’accueil aux chrétiens qui fuyaient les persécutions à l’ère d’Edo (1603-1868). En 1908, leurs descendants firent construire une église, l’église Nokubi, qui est considérée comme l’une des plus belles églises du Japon. Toute de briques rouges, elle s’élance, solitaire, en haut d’une colline qui surplombait l’une des trois zones de peuplement de l’île, le quartier Nokubi, qui comprenait quelque deux cents habitants. L’église est fermée mais il est possible de la visiter en prenant rendez-vous à l’office de tourisme de l’île voisine d’Ojika.

Lire : Silence (2017), de Martin Scorsese

Témoin de la présence humaine sur l’île depuis très longtemps, le sanctuaire shintô Okinokojima, vieux de plus de 1 300 ans. Il fait face au sanctuaire du même nom sur l’île d’Ojika. Situé au nord de Nozaki, son accès est assez difficile mais l’ambiance et la vue en valent la peine. Juste derrière Okinokojima, au milieu d'une végétation dense, se dressent d’immenses pierres ressemblant à des dolmens, appelées Oeishi. Deux rochers de 24 mètres de haut soutiennent une dalle de couverture de 5 mètres sur 3. C’est le grand mystère de Nozaki, car personne ne sait si ces formations sont naturelles ou artificielles.

Une île accueillante

Près du port de Nozaki, se situait l’un des trois lieux d’implantation des habitants, également nommé Nozaki. Aujourd’hui, c’est là que la plupart des bateaux arrivent, et c’est l’endroit le plus animé de l’île. La pêche y est pratiquée et vous pouvez même dormir près de là, au Nature-learning village, situé à une vingtaine de minutes à pied. Les bâtiments de bois d’une ancienne école primaire, fermée en 1985, ont été rénovés et transformés en hébergement. Il est possible de louer des chambres pour des groupes ou des chambres individuelles (salle de bain et toilettes sont en commun). Mais il n’y a ni restaurant ni magasin. N'oubliez pas d'apporter vos boissons et votre nourriture ; car il est possible d'utiliser la cuisine commune. Une partie des revenus de l’hébergement est consacrée à la protection et la préservation de l’environnement et des biens culturels de l'île. Il faut réserver au moins une semaine à l’avance. Le Nature-learning village est à une minute de marche de l’église Nokubi.

Lire aussi : Le village d'Ojika

La plage de Nokubi, longue de 300 mètres et baignée par des eaux bleu cobalt est parfaite pour la baignade ou la plongée libre. Le matin, on peut y admirer le lever du soleil. De la présence des "chrétiens cachés" et de leurs descendants qui vivaient dans le district de Funamori, à l’extrême sud de l’île, il ne reste plus que des murets soutenant d’anciennes rizières en terrasse. La beauté du site a un côté mélancolique et vous vous perdrez à imaginer la vie des quelque 600 habitants qui peuplaient ce bel endroit sauvage.

Voir : Musée de l'histoire chrétienne à Nagasaki

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs