Nagoya   名古屋

Date de publication :
Nagoya

Vue sur Nagoya de nuit

Nagoya

Le château de Nagoya

Compétition de sumo au gymnase de la ville de Nagoya

Compétition de sumo au gymnase de la ville de Nagoya

Le jardin Tokugawa-en, à Nagoya

À faire à Nagoya : le jardin Tokugawa-en

Oasis 21 à Nagoya

Oasis 21 dans le quartier de Sakae à Nagoya

La gare de Nagoya, Mei-eki

La gare de Nagoya, Mei-eki

Nagoya, capitale de l'industrie japonaise

Au coeur de la région de Chubu, Nagoya est la quatrième ville du Japon derrière Tokyo, Yokohama et Osaka. Si la ville est très connue pour son industrie automobile, elle gagne aussi à être découverte pour son patrimoine architectural, ses tournois de sumo mais aussi sa gastronomie locale.

L'histoire de Nagoya

Le destin de la capitale du Chûbu est étroitement lié à celui d'une figure-clé de l'histoire japonaise : Ieyasu Tokugawa, le premier shôgun d'une longue dynastie.

Il décide notamment en 1601 de la construction de cinq routes reliant les grandes villes japonaises, et fait de Nagoya une étape importante de la Minoji, une voie secondaire reliant la route du Tokaïdô - entre Tokyo, alors capitale politique, et Kyoto, où vit l'empereur - à celle de Nakasendô.

En 1610, le shôgun fait bâtir pour son septième fils, Yoshinao, un château sur un promontoire du nord de la ville. Il devient vite un symbole à visiter à Nagoya, mais sera anéanti par les bombes américaines en 1945, comme d'ailleurs une bonne partie de la ville.

De nos jours, Nagoya est la capitale de la préfecture d'Aichi, une des régions les plus dynamiques économiquement du Japon. La ville abrite notamment les sièges de grandes sociétés à portée internationale telles que Toyota, Honda et Mitsubishi Motors. C'est dans les années 1920 que l'industrie automobile a commencé à s'y développer. Elle est ainsi souvent comparée à Detroit aux Etats-Unis.

En outre, il faut savoir que la ville a subi de nombreux bombardements durant la Seconde Guerre Mondiale, et a ainsi été reconstruite en grande partie après la guerre. C'est pourquoi les quartiers anciens, temples et sanctuaires y sont moins nombreux que dans d'autres villes telles que Kyoto.

Nagoya

Oasis 21 et la Tour de Nagoya

Nagoya

Sanctuaire Atsuta

Nagoya

Château de Nagoya

Les joyaux culturels de Nagoya

Si Nagoya est loin d'être aussi riche culturellement que Tokyo ou Kyoto, certains monuments, anciens ou modernes, sont à ne pas manquer. On pensera tout d'abord au Château de Nagoya : il s'agit d'une réplique parfaite de 1959 du bâtiment originel bâti en 1612. L'intérieur du musée raconte l'histoire des lieux, et on ne peut que conseiller de visiter le château et ses jardins durant le hanami, les lieux étant magnifiques quand ses nombreux cerisiers fleurissent.

Le sanctuaire Atsuta est lui un joyau de la ville, fondé au IIe siècle. Il abrite notamment un sabre mythique, qui fait partie des trois insignes impériaux.

Le musée d'art Tokugawa ainsi que ses splendides jardins japonais sont aussi à ne pas manquer si vous passez par là. Il permet de découvrir l'art et l'histoire japonais, à travers de splendides pièces telles que des katanas, des armures, des costumes, des laques, des peintures... etc.

Enfin, le côté moderne de la ville se révèle avec la Tour NHK de Nagoya (180 mètres de haut), toute proche du récent centre commercial Oasis 21 à l'architecture originale. Sur le toit du "Spaceship Aqua", on peut profiter d'une promenade autour d'un bassin, qui offre une belle vue sur la ville.

Les spécialités culinaires de Nagoya

On trouve à Nagoya un petit quartier vivant et animé, Arimatsu, l'un des rares à ne pas avoir été détruit par les bombes en 1945. C'est l'endroit idéal pour découvrir les recettes typiques de la ville :

  • Les kishimen, des nouilles plates servies dans un bouillon au miso

  • Les tenmusu, des crevettes en tempura enveloppées dans du riz et une feuille de nori

  • Le porc pané au miso (miso katsu), accompagné d'une sauce au miso rouge

  • L'anguille cuite au feu de bois, le hitsumabushi

  • Le uirô, une pâtisserie traditionnelle à base de farine de riz, généralement aromatisée au matcha, fleur de sakura ou encore yuzu.

D'une façon générale, la gastronomie de Nagoya est centrée autour du miso (une pâte fermentée à base de soja, céréales et sel), décliné en sauce ou bouillon. 

Nagoya

Des tenmusu

Nagoya

Un plat d'hitsumabushi

Nagoya

Des pâtisseries uiro

Les lieux à visiter de Nagoya 

À moins de 2h de Tokyo en shinkansen, Nagoya peut se découvrir le temps d'une journée, ou en quelques jours. Alors quelles sont les attractions et les lieux à ne pas manquer ?

  • Le quartier Sakae et le centre commercial Oasis 21. Adresse : 1-11-1 Higashisakura, Higashi Ward, Nagoya, Aichi 461-0005

  • Le building Midland Square et son observatoire sur la ville. Adresse : 4-7-1 Meieki, Nakamura Ward, Nagoya, Aichi 450-0002

  • Le parc Higashiyama. Adresse : Kameiri Tashirocho, Chikusa Ward, Nagoya, Aichi 464-0000

  • Le tournoi d'été de sumo (15 jours en juillet)