Le château d'Inuyama   犬山城

Date de publication :
Château d'Inuyama

Le château d'Inuyama domine la fleuve Kiso et protège sa rive.

Château d'Inuyama
Château d'Inuyama

Vue depuis le sommet du donjon d'Inuyama

Le Tenshu du Château d'Inuyama

L'intérieur du donjon d'Inuyama entièrement original.

Un château qui a du chien

Inuyama signifie littéralement "le Mont du Chien" en japonais : un nom tout destiné pour ce château imposant qui monte encore la garde sur sa ville.

Situé dans la périphérie de Nagoya, le château d’Inuyama fait partie des rares châteaux japonais d’origine. Fondé par les terribles Oda, il domine encore la ville de sa position imprenable.

On a longtemps cru que le château d’Inuyama était le plus ancien du Japon, ce n’est pas le cas mais sa fondation remonte tout de même à 1440. Dans sa forme actuelle il fut construit en 1537 durant les guerres du Sengoku Jidai par Oda Nobuyasu, l’oncle du terrifiant seigneur de la guerre Oda Nobunaga. En son temps le château surveillait la frontière entre les provinces d’Owari et de Mino et fut au cœur des luttes acharnées des guerres civiles.

Le château fut pendant longtemps la propriété privée du clan Naruse, qui en furent les seigneurs du XVIIème siècle jusqu’en … 2004, date à laquelle la gestion du château fut confiée à un organisme public.


L'authenticité dans chaque pierre

Inuyama se distingue d'abord par son nom car Inuyama signifie la montagne du chien, mais aussi par son ancienneté, car tout y est authentique. Le tenshû, ou donjon, entièrement construit en pierre et en bois raconte l’histoire passionnante des samuraïs japonais.

Château d'Inuyama

Ses quatre étages contiennent des salles d’armes, des stocks, la chambre du seigneur et différents systèmes de défense. Au sommet de ses escaliers très raides vous aurez la possibilité de sortir pour marcher prudemment sur son chemin de ronde dominant toute la plaine et le fleuve Kiso. C’est vue seule vaut le déplacement.

Si une partie du château a disparu dans les aléas de l’histoire, la majeure partie de ses tours et remparts, ainsi que le donjon sont encore intacts. Plusieurs sanctuaires shintô, dont le Haritsuna Jinja, sont répartis sur les pentes de la colline basse du château et contribuent à lui donner une atmosphère spéciale.

La ville sous le château

Autour des châteaux se développèrent des villes dont Inuyama garde la trace. La rue Honmachi était autrefois la principale artère de la ville et on y trouve encore des maisons de marchands de l’époque Edo (1603-1868), ainsi que la salle de thé Jo-an dans le jardin Urakuen. Cette salle élégante fut construite par le frère de Nobunaga qui délaissa la tradition familiale de sang et de fureur pour la voie paisible du thé.

Lors du premier week-end d’avril la ville s’anime pour le matsuri local et son défilé de chars ornés dans la rue Honmachi. Ces chars sont exposés dans un musée local. Un autre, dans l’enceinte du château, expose armes et amures de l’époque des guerres civiles du XVIème siècle.

Visiter Inuyama et son château, classé trésor national, c’est retrouver l’histoire enfouie de Nagoya et les découvrir l’histoire des Oda et de leur influence sur le Japon actuel.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs