Les gorges de Korankei   香嵐渓

Date de publication :
Les gorges de Korankei

Les érables de Korankei avec vue sur le pont Taigetsukyo

Le musée Sanshu Asuke Yashiki

Le musée Sanshu Asuke Yashiki

Les illuminations des Gorges de Korankei

Les illuminations d'automne à Korankei

L'entrée bordée de gingkos du temple Kojakuji.

L'entrée bordée de gingkos du temple Kojakuji.

Érables et gingkos

Nagoya, 3ème ville du Japon, a une image de ville industrielle sans charme. Pourtant, à quelques kilomètres seulement se trouvent les magnifiques gorges de Korankei.

Au cours du XVIIe siècle, un moine du temple Kojakuji décide de planter un érable dans la vallée isolée où se trouve son temple.

À sa suite de nombreux pèlerins et locaux plantèrent et pris soin des érables de Korankei.

Le résultat est qu’aujourd’hui les gorges de Korankei sont devenues le meilleure endroit pour admirer les feuillages d’automne, le kôyô, dans tout le Japon central.

Retrouver la nature près de Nagoya

Les gorges de Korankei qui bordent la rivières Tomoe sont peu profondes et forment un S autour du relief du Mont Iimori, de 254 mètres de hauteur, joignable par plusieurs chemins de randonnées peu ardus.

Le lit de la rivière est bordé par une berge de rochers faciles d’accès que les visiteurs de l’été utilisent souvent comme lieu de détente et de fraicheur. On vient de loin pour se faire prendre en photo sur le pont vermillon Taigetsukyo ou prier au temple Kojakuji, perdu dans les érables.

Le kôyô à Korankei

Mais c’est à l'automne qu’il faut venir, de préférence entre fin octobre et fin novembre. À cette période tout le long de la rivière est bordé, de chaque côtés, d’érables et de gingkos.

L’effet est saisissant, toute la zone est une immense palette de différents tons de rouges, de verts et d’ors.

Les chemins se transforment en couloirs écarlates. La beauté de l’ensemble dure jusqu’à la nuit grâce aux illuminations installées chaque saison. Les visiteurs peuvent alors profiter des yatai installés non loin, des concerts et des performances organisées dans ce cadre féérique.

Écomusée

Au cœur de la vallée on trouvera aussi un petit écomusée, le Sanshu Asuke Yashiki. L’endroit présente aux visiteurs l’image d’un village de la campagne profonde de l’époque Edo avec ses maisons à toit de chaume.

On peut y assister ou participer au travail des artisans qui perpétuent la production artisanale du papier japonais ou des paniers de bambou.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

Y aller

Bonjour, nous partons pour la premi��re fois au Japon début novembre et pensions visiter Nagoya ou plutôt ses alentours. Auriez vous un conseil pour se rendre de Nagoya aux gorges de korankei ? Merci d'avance ! Belle soirée !

Accès Korankei

Bonjour Estelle, pour vous rendre aux gorges de Korankei, vous pouvez prendre depuis la gare de Nagoya la ligne Meitetsu Nagoya (30 mn, 660 JPY) et descendre à Higashi-Okazaki puis prendre le bus Meitetsu (60 mn, 800 JPY) jusqu'à Korankei. Bon voyage, l'Equipe Vivre le Japon

mme

moi je serais le 18 septembre à Nagoya trop tot pour voir les couleurs de l'automne?

Kôyô

Bonjour, En effet, c'est un peu trop tôt, le kôyô dans cette région a plutôt lieu vers la mi novembre. Cordialement, L'équipe Vivre le Japon