Sanctuaire Nemichi   根道神社

Date de publication :
Les Nymphéas de Claude Monet.

Les Nymphéas de Claude Monet.

Une belle vue sur l'étang de Nemichi.

Une belle vue sur l'étang de Nemichi.

L'étang de Monet

Des touches orangées, pourpre ou jaunes, le tout sur un fond vert et gris cristallin. Non, ce n'est pas la description d'une toile de maître mais bel et bien celle de l'étang du sanctuaire Nemichi, près de Seki, dans la préfecture de Gifu. Un lieu qui s'apparente étrangement aux œuvres d'un grand peintre impressionniste français.

Surnommé l'étang de Monet, l'étang de Nemichi est en effet une parfaite incarnation de la série des Nymphéas peinte par l'artiste au 19e siècle. Cette étendue paisible d'eau pure et donc parfaitement translucide est un véritable tableau vivant. Les centaines de nénuphars aux couleurs chatoyantes abritent les fameuses carpes japonaises. Des classiques rouge et blanches, aux écailles dorées ou d'un noir grisé, elles naviguent tranquillement entre le réseau créé par les racines des nénuphars qui donnent à l'étang sont aspect irréel.  

Le modeste sanctuaire de Nemichi dans la préfecture de Gifu, un autel de bois en pleine nature, ne suffisait pas à faire la renommée de ce lieu. Ce n'est qu'en 2015, après la diffusion d'une photo sur les réseaux sociaux, que ce petit étang devient populaire. Aujourd'hui, la foule de visiteurs se presse pour le découvrir. Il faudra donc venir aux aurores pour espérer passer un moment intime et magique et prendre les plus belles photos ou vidéos.


L'étang de Nemichi nous rappelle surtout que le Japon est un pays de belles surprises et qu'il reste encore de nombreux lieux insolites et poétiques à découvrir à travers l'archipel.  


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs